Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

25
01
2008

Truands - Frédéric Schoendoerffer

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 

Truands, 
De ,

Avec B. Magimel, P. Caubère, B. Dalle
Sortie en salle le 17 janvier 2007
Sortie en DVD le 6 août 2007
AcheterTruands sur Amazon
 

 
Vu en avant-première jeudi soir, Truands de Frederic Schoenderffer est une véritable plongée au coeur du grand banditisme parisien. Un vrai film de voyous, sans concessions, ni pincettes où tout le monde baise tout le monde. Pas de fascination non plus pour ce milieu, juste une sorte de radioscopie d'une réalité souterraine mais pourtant pas si lointaine. Ouvrez Le Parisien par exemple, vous y trouverez deux pages de faits divers tous plus sordides les uns que les autres. Dans Truands, Claude Corti (P. Caubère), 50 ans, est l'un des rares hommes de pouvoir du métier. Proxénétisme, trafic de stupéfiants, faux billets, voitures, rackets, braquages, il sait tout ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Dans "Agents secrets", le précédent film de Frédéric Schoendoerffer, comme dans "Truands", le parti pris du réalisateur est la démystification de l’univers du film d’espionnage pour le premier et du film de truands sympas pour le second. La réalité est tout autre : on chercherait en vain un personnage sympathique dans «Truands»… Cependant, si le réalisme dans les exactions de ces crapules est au delà du supportable, le casting est partiellement raté avec l’emploi de Philippe Caubère, totalement surjouant et caricatural, même si on admet que le truand joue lui-même un rôle de cow-boy dans la réalité. Quant à Benoit Magimel, oscillant entre le Delon du «Samourai», tueur à gages solitaire, et de Niro chez Scorsese, il ne trouve le ton juste que par moments ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
J'ai voulu voir Truands parce que j'ai vu Scènes de crimes de Frédéric Schoendoerffer en 2000, seul polar qui me reste gravé en mémoire, très documenté, et qui laissait un grande place à l'investigation. Pour ce dernier film, ce fut bien différent, nous sommes en marge des enquêtes (s'il y a), en marge de la société, plongés dans les règlements de compte du grand banditisme parisien. J'ai pataugé un certain temps au début du film, puis c'était parti pour le suspense, la barbarie, l'intrigue... de ce qui se veut être une radioscopie du Milieu. ...

Lire la suite de la chronique .

 
“Eh regardez, on est des méchants, on parle mal aux gens, on a des pistolets, on tue des gens, et on vend de la drogue !” Cela aurait pû être le résumé de ce film qui se veut en immersion dans le grand banditisme mais qui n’est qu’un enchaînement de clichés tape-à-l’oeil ...

Lire la suite de la chronique de .


Note : 3.7/5 (13 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006