Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

21
04
2008

The mist - Frank Darabont

5 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , ,

 

The mist,
De

Avec T. Jane, A. Braugher, L. Holden
Sortie en salle le 27 Février 2008
The mist - Frank Darabont
Acheter The Mist sur Amazon
 

Synopsis : Apres une violente tempete, une etrange brume s'etend sur le lac pres d'une petite ville de campagne américaine. Rapidement la brume s'etend et des phenomenes bizarres se produisent. Un habitant aurait été attaqué par quelque chose dans cet épais brouillard. Inquiets les clients du supermarché où l'homme s'est refugié n'osent plus en sortir alors que la brume l'encercle desormais completement.
Critique : Apres Chambre 1408 il y a quelques semaines le tres prolifique auteur Stephen King voit à nouveau l'une de ses nouvelles adaptée sur grand écran. Ce nouveau projet a été confié a un specialiste du maitre de l'horreur, Frank Darabont à qui l'on doit deja les adaptations des Evadés et de La Ligne Verte. Ce nouveau film suit principalement l'histoire d'un illustrateur d'affiche de film et son fils enfermé avec une trentaine de clients dans un supermarché ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Quatrième long pour Frank Darabont, et troisième adaptation d'un texte de Stephen King. Si Les évadés a acquis avec une rapidité stupéfiante ses galons de grand classique (figurant notamment en haut de la liste des films préférés des américains), la suite fut moins brillante, avec notamment une Ligne verte franchement niaiseuse, comme disent nos amis du Québec (j'ai pas d'amis au Québec, mais c'est une façon comme une autre d'être cordial). On n'attendait pas grand chose de bon de The mist, qui avait tout pour ressembler au catastrophique Dreamcatcher de Lawrence Kasdan. D'où la merveilleuse surprise que constitue la vision de ce film racé, rythmé, fin et flippant ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Je tombe de haut. On m'avait dit que The Mist c'était vachement bien, un bon film de genre, on m'avait sorti tout un blabla sur la fin qui serait vachement bien… Bien sur, l'article de Mad Movies m'inquiétait un peu, dès qu'ils trouvent un film bien en général il faut éviter, mais bon, je me suis dit que ca valait mieux que de regarder le spectacle répugnant de la politique franchouillarde qui s'exhibe dans son plus grand faste et sa plus grande vulgarité ...

Lire la suite de la chronique de .
 

Scénariste dont on préfère ne pas se souvenir (Freddy 3, La Mouche 2 même s'il a aussi aidé au script d'Indiana Jones et la dernière croisade), Franck Darabont est devenu grâce à son premier film, le très estimé Les Evadés, une sorte de spécialiste tout désigné des adaptations de Stephen King. Il est vrai que les adaptations réussies des romans du maître de l'horreur sont rares même si elles existent bien sûr (Carrie, Shining, Christine, Un Elève Doué pour ne citer que celles-ci). Darabont a réussi un coup de maître mais il n'a pas le talent des De Palma, Kubrick, ou Carpenter ...

Lire la suite de la chronique de .
 

En prenant les rênes de The Mist, Franck Darabont signe une nouvelle adaptation de l’œuvre de Stephen King (c’est à lui qu’on devait déjà les très réussis La Ligne verte et Les Évadés). Force est de constater que le cinéaste américain est décidément très en phase avec l’univers de King tant son film, tout modeste soit-il (il s’agit d’une excellente série B revendiquée et assumée) est une vraie réussite ...

Lire la suite de la chronique de .

Note : 3.4/5 (8 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006