Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

11
07
2007

Made In Jamaica - Jérôme Laperrousaz

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 

Made In Jamaica,
 

De ,

Avec Capleton, Elephant Man, Bunny Wailers
Sortie le 13 juin 2007

Acheter Made In Jamaica sur Amazon

 
Deux heures d'images et de musique, du reggae 100 % Roots, celui des origines, à la Dance Hall frénétique , à l'atmosphère plus chargée de violence..oui on en meurt parfois. Ici si la musique, la chaleur, sa chaleur vous emporte, la misére régne aussi au sein de certain quartiers, les armes qui circulent créent le reste ... mais c'est quand même dans un tourbillon de musique que nous partons à la rencontre d'une flopée de personnages, de stars en fait. Je n'aurais pas la prétention de le résumer ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Eh bien c'est assez pathétique ce film sur le reggae j'avoue; j'ai franchement été très très déçu; amateur un peu averti du reggae j'aime toujours m'écouter un petit BurningSpear mais le spectacle est ici affligeant. En effet, si la bande annonce propose de belles choses, la réalité quotidienne qui est montré est très loin de ce que l'on peut imaginer sur le reggae enfin il faut l'espérer sinon pleurons devant cet état de décrépitude avancé ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Jerôme Laperrousaz a réuni dans ce documentaire les plus grandes pointures du reggae que la Jamaïque peut être fière de compter aujourd'hui. Beaucoup sont hélas partis, notamment Bogle à l'époque du tournage du documentaire - on voit une séquence filmée lors de son enterrement, - mais certains sont encore là, la voix intacte, portant un regard singulier sur leur musique avec le recul de leur expérience ...

Lire la suite de la chronique .

 
Bogle s'est fait descendre à la sortie du Wedi Wedi. Il s'était ouvertement foutu de la gueule d'un chanteur et il l'a payé de sa vie. Elle ne tient qu'à un fil à Kingston. Ici beaucoup porte les séquelles d'une balle plus ou moins perdue. Bogle à 40 ans était un des grands danseurs du dancehall, l'homme de toutes les soirées. Toutes les stars du style sont à son enterrement et se lamentent sur la violence dans le ghetto. Ceux sont les 1ers à faire l'apologie des flingues dans leurs chansons ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 4/5 (6 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006