Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    03
    06
    2007

    Volta - Björk

    4 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , ,

     

    Volta,

    ,

    Paru en avril 2007
    Acheter Volta sur Amazon
    Bjork - Volta
     

    Difficile d’écrire sur Volta, le nouvel album de Björk, sans évoquer le passé de son interprète, première et peut-être même unique superstar globale du millénaire à peine entamé. L’islandaise avait dès son enfance tout le talent pour devenir une star de variété, la Céline Dion locale de l’île aux geysers. Elle est ensuite devenue une icône rock grâce aux Sugarcubes puis diva underground en volant de ses propres ailes. Ensuite vint le temps du cinéma avec Lars Von Trier et des productions musicales de plus en plus dogmatiques, où la posture artistique prenait parfois le pas sur le génie créatif. La chanteuse islandaise, influencée par son artiste contemporain de mari, ne posait plus sa voix que sur des mélodies glacées et glaciales (...)

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Björk a quelque chose d'indéchiffrable, d'insondable, d'insaisissable. J'aime cet auteur-compositeur, cette chanteuse, cette musicienne plus que toute autre, depuis la première heure, et pourtant, alors qu'est sorti ces jours-ci son sixième opus auto-produit, Volta, et que me voilà donc dos au mur, je mesure combien il est difficile d'en parler. Cérébral et physique, de chair et de sang, de nerfs et de muscles, de beats et de souffles, d'harmonies et de distorsions, entre cris et murmures, songes et réalité, le monde de Björk est ainsi fait qu'il nous hante et nous échappe (...)

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Björk, la fée venue du froid, revient après 3 ans d’absence. Son dernier album (Medulla – 2004) avait repoussé les limites de l’expérimental en travaillant essentiellement sur la voix, et avait du coup déconcerté son public, dont moi. Si je saluais sa démarche, j’avoue ne pas avoir pu écouter deux fois Medulla d’affilée. Volta est bien plus accessible, dans la pure lignée d’un album de Björk d’avant Medulla. L’impression première que me laisse cet album est une impression d’énergie, de dynamisme instillé par des rythmes tribaux et instinctifs. Ça se sent nettement dans le titre d’ouverture Earth Intruders et dans le titre de clôture Declare Independance, où Björk proteste très fort (...)

    Lire la suite de la chronique de .

     

    La sortie d'un nouvel album de Björk est toujours un événement. Depuis Debut, son premier album solo incroyable, l'islandaise a multiplié les succès autant que les expériences musicales osées et percutantes dont Vespertine, pour moi, constitue l'apogée. Après deux albums plus expérimentaux et intimistes (le superbe Medulla et le plus difficilement accessible Drawing Restraint 9 – puisqu'il s'agit d'une bande son et non d'un album à part entière), on dit parfois çà et là que Björk revient à ses fondamentaux de l'époque Debut / Post. Je ne dirais pas ça (...)

    Note : 4.2/5 (15 notes)


    Imprimer   1 Commentaire Commenter  
    >>

    Commentaires

    Commenter

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006