Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

04
02
2008

Scoop - Woody Allen

14 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , , , , , ,

 

Scoop,
De

Avec S. Johansson, H. Jackman, W. Allen

Sortie en salle le 1 novembre 2006
Sortie en DVD le 4 juin 2007
Acheter Scoop sur Amazon
 

Woody Allen est l’auteur de quelques films sublimes (Manhattan, Annie Hall…) et d’autres plus ou moins ratés. Pourtant, il y a toujours une constance, une patte qui est présente dans toutes ses œuvres. J’ai pour ma part arrêté d’aller voir ses films depuis quelques années, jugés peu intéressants et, défaut majeur chez Woody, pas drôles. Ce n’est que l’année dernière avec Match Point que je me suis ré-intéressé à son cinéma. Les mauvaises langues diront que c’est a cause de Scarlett Johanson, ce qui n’est pas entièrement faux, mais surtout parce qu’il m’a semblé qu’il changeait de recette. En fait il reste toujours cette « patte » si particulière et le Woody a juste changé le décor (Londres) ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 

Notre Woody Allen annuel, c’est l’un des rares plaisirs sur cette planète dont nous ne saurions nous dispenser et c’est désormais une tradition aussi bien implantée que celle du Beaujolais nouveau. Sauf que l’honnête homme qui voit défiler les immuables génériques du magicien (la même police de caractères blancs sur fond noir) sait qu’il a beaucoup plus de chance de se griser qu’en buvant la piquette que la rapacité des marchands tente de nous vendre comme une institution ...

 

Lire la suite de la chronique du .

 

Après Match point, perfection du genre, film délicieusement immoral au scénario virtuose totalement et magnifiquement scénarisé en fonction de son dénouement et de la balle de match finale, quel film pouvait donc bien ensuite réaliser Woody Allen ? Evidemment pas un film noir qui aurait inévitablement souffert de la comparaison. Si, à l’image de Match point, Woody Allen a de nouveau délaissé New York -qu’il a tellement sublimée et immortalisée- pour Londres, si comme dans Match point, il a de nouveau eu recours à Scarlett Johansson comme interprète principale, il a donc néanmoins délaissé le film noir pour retourner à la comédie policière à l’image d’Escrocs mais pas trop ou du Sortilège du scorpion de Jade ...

 

Lire la suite de la chronique d'.

 
Woody Allen a donc posé ses caméras à Londres pour la deuxième fois consécutive. Après la réussite de « Match Point », il raconte une nouvelle énigme policière, faisant appel à nouveau à Scarlett Johansson, qui semble prendre place dans la filmographie de Woody Allen à la suite de Diane Keaton et de Mia Farrow. Malgré la délocalisation sur le vieux continent, nous sommes plus dans la continuité de ses comédies policières new-yorkaises : « Meurtres mystérieux à Manhattan » ou « Coups de feu sur Broadway » ...
Mes retrouvailles avec Woody Allen eurent lieu à l'ocassion de "Match Point", j'avais auparavant zappé l'oeuvre du petit mais grand monsieur aux environ de la rose pourpre du Caire..je sais cela date !! Apres donc l'exquis mais terrible Match Point quel bonheur de retrouuver ce petit grain de folie et de génie. Dans le scénario d'abord presque improbable, il faut être gonflé pour vous embarquer dans une histoire pareille, et le pire est que ( moi en tous cas..) nous en redemandons. ...
Totale déception ! Et par Woody Allen, c'est la première véritable fois... On est bien loin de l'intrigue du scénario de Match Point. Contrairement à son dernier film, il joue dans Scoop et ces retrouvailles sont plutôt ternes, son humour s'essoufle ...
Pour qui douterait que la figure du magicien d'antan rejoint totalement celle du cinéaste d'aujourd'hui, Woody Allen en offre une nouvelle démonstration. Clou de son spectacle : un fantôme de journaliste qui n'arrive pas à quitter la vie sans s'efforcer d'attraper ... l'ombre d'un scoop. A tort, à raison? Bonne carte, mauvaise pioche? En fait là n'est pas le plus important ...
Après la tension dramatique et la gravité de Match Point, le film de la rupture, Woody Allen revient dans une comédie légère, un pur divertissement qui porte la marque de ses comédies. L’intrigue est abracadabrantesque, la scène du début sur le bateau du passeur a de quoi surprendre, mais on accroche bien et on se laisse porter par le film ...
Synopsis : Alors qu'elle assiste au spectacle du magicien Splendini, Sondra Pransky est contactée par le fantôme du journaliste Joe Strombel. Il a un scoop pour l'étudiante en journalisme : L'aristocrate Peter Lyman serait le célèbre Tueur au Tarot responsable du meurtre d'une dizaine de prostituées. Sondra aidé du magicien va mener l'enquete qui pourrait booster sa carrière.
Critique : Le Woody Allen annuel est arrivé ! Aprés Matchpoint, film sombre et immoral, le réalisateur revient avec un second film délaissant Manhattan pour se dérouler à Londres. Autre point commun avec son précédent film, c'est aussi la seconde collaboration entre le cinéaste et sa nouvelle muse Scarlett Johansson. Scoop marque le retour de Woody Allen à la comédie policière, un genre qu'il a déja exploité ...
... Woody Allen est un juif new-yorkais (on le savait en même temps !) qui vit à Londres pour des raisons professionnelles. Il est prestidigitateur, relativement doué, mais sa petite entreprise à l'ancienne (pas de machins à la Copperfield, c'est du old style) marche bien, merci. Scarlett Johansson joue dans le DAHLIA NOIR. Scarlett Johansson joue dans PRESTIGE dont je parlerai la semaine prochaine, et Scarlett Johansson est américaine, mais en même temps, on le savait aussi. Étudiante en journalisme, pas spécialement futée, la petite liftée (si si... allons, allons, soyons raisonnable...) passe quelques jours de quasi-vacances chez une amie londonienne assez nantie. Bon. Scarlett va voir un spectacle de Woody Allen qui, pour son numéro de femme qui disparaît dans une boîte (mouais...), a besoin d'une personne du public ...
Scarlett Johansson + Londres = second souffle pour Woody Allen ! Cette équation qui n'en est pas une résume pourtant assez bien selon moi les dernières oeuvres de l'auteur new-yorkais. Si Scoop n'atteint évidemment pas le niveau de Match point, cela reste une comédie attachante qui se laisse gentiment regarder. Le trente-neuvième film de Woody Allen est une comédie policière, un genre déjà traité par ce dernier en 1993 (Meurtres mysterieux à Manhattan), 2000 (Escrocs mais pas trop) et 2001 (Le sortilège du scorpion de Jade). Un metronome ce Woody Allen puisque chaque année, le cinéphile, averti ou non; a droit à son petit Woody. Certains sont de véritables fans, d'autres sont des spectateurs occasionels, personellement je me range plutôt dans la seconde catégorie ...
J’allais voir “le dernier Woody Allen” avec une excitation plus que modérée, ayant apprécié mais sans plus son avant-dernier et déjà Londonnien long-métrage, Match Point. Ce film est une erreur horreur et la tentation fut grande de quitter plusieurs fois la salle face à ce jeu d’acteur plus qu’horripilant. Woody Allen est de ces personnages “extraordinaires” qu’il est de bon ton d’adorer, et dont on ne se risquerait surtout pas à déprecier une “oeuvre majeure”. Et bien je ne risque pas grand chose, alors je peux vous dire sans crainte aucune à quel point j’ai détesté ce film ...
Après le sombre Match Point et la découverte de sa nouvelle muse, Scarlet Johansson, Woody Allen reste à Londres et retrouve dans sa créativité le sens de l’humour qui lui est cher. Plongé dans une sordide comédie policière, deux personnages attachants, la journaliste un peu naïve et légère Sondra Pransky et le magicien paumé Sidney Waterman, forment un duo aussi drôle qu’improbable et badinent une heure et demi durant avec l’amour et le crime ...

Note : 3.4/5 (11 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Commentaires

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006