Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

09
06
2009

Millénium, le film - Niels Arden Oplev

13 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,, , , , , , , , , ,

 

Millénium, le film, 
De ,

Avec M. Nyqvist, N. Rapace, L. Endre

Sortie le 13 Mai 2009
Millénium, le film - Niels Arden Oplev
.

 
Cette adaptation cinématographique a suscité une incroyable attente car adapter une trilogie (suédoise, ce qui ajoute à l’étrangeté du phénomène), qui s’est vendue à 10 millions d’exemplaires dans le monde et à 2, 6 millions d’exemplaires rien qu’en France en faisant ainsi le livre le plus vendu en 2008 dans l’hexagone, ne peut évidemment être anodin. Ne manquait plus que la crise cardiaque de l’auteur () à 50 ans alors qu’il venait de gravir sept étages pour se rendre chez son éditeur et y déposer la trilogie pour que la légende soit complète ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Voici enfin ce film événement, ce film tant attendu par des millions de fan de la cultissime trilogie suédoise de Stieg Larsson. Oui, Millenium, c'est avant tout 3 livres, 3 thrillers, dont les héros sont Lizbeth et Mickael. 3 livres qui ont remporté un succès international énorme avec plusieurs millions d'exemplaires vendus. 3 livres que je n'ai pas lu ! Je suis donc arrivée sans attente particulière dans la salle. J'allais juste découvrir un univers, une histoire, un mythe presque ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Au niveau de la production cinématographique suédoise, il s’agit de ce que l’on appelle une grosse production – et c’est ainsi qu’il est présenté dans les divers pays où il est exploité, cependant, précisément dans le cadre de la production cinématographique suédoise, « grosse production » ne correspond pas à ce que l’on appelle « grosse production » en France ou aux Etats-Unis, ni économiquement – le budget de Millenium correspond au budget moyen d’un film français –, ni cinématographiquement ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Difficile lorsqu'on n'a pas lu Millénium de comprendre quelle mouche a pu piquer les lecteurs de tous bords, les poussant à se ruer en masse sur cette trilogie suédoise mêlant crimes et affaires financières. Même s'il se dit que les bouquins de Stieg Larsson pâtissent d'une traduction française plutôt moyenne, le film de Niels Arden Oplev (qui, pour faire dans l'originalité, est danois) apporte de sérieux élements de réponse, tant il parvient à créer une atmosphère fascinante ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
les producteurs ont su résister aux sirènes hollywoodiennes et engager un réalisateur danois, et à la place de Tom Hanks en Super Blomkvist ou de Keira Knightley en Lisbeth Salander, de parfaits inconnus pour quiconque ne connaît pas sur le bout des doigts le Who's who cinématographique du paradis de la social-démocratie nordique, des groupes néo-nazis et des psychopathes mysogines. Je fais partie de ces quelques centaines de milliers de lecteurs qui, à l'automne, ont pris un peu par hasard ce polar venu du froid au titre étrange, "Les hommes qui n'aimaient pas les femmes", et qui n'ont pas décroché avant d'avoir terminé les 1 740 pages de la comédie humaine inachevée de Larsson ...

Lire la suite de la chronique des .

 
Je ne savais donc pas du tout où je mettais les pieds, j'avais juste vu le visage androgyne sur l'affiche (je savais qu'il était question d'une punkette hackeuse) et je connaissais les titres à rallonge des trois romans (d'ailleurs on comprend dans ce film-ci le titre du deuxième volume...) ...

Lire la suite de la chronique de .

 
un autre petit suédois futé a eu l'idée d'acheter les droits ciné avant que le succès du roman de Stieg Larsson devienne quasi planétaire et voilà donc le film adapté du premier épisode Les hommes qui n'aimaient pas les femmes. Et force est de constater que le film de Niels Arden Oplev est fort réussi, bien mieux que le bouquin originel. Toute la première partie du film est passionnante, pleine de tensions, qui nous dépeint une Suède stressante et angoissante, froide et pluvieuse ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Non vous n'êtes pas sur un blog de cinéma mais l'adaptation de Millénium valait bien un petit billet. Après beaucoup d'hésitations je suis allée voir le film. Comme beaucoup j'ai bien entendu dévoré Millénium avec une restriction pour le troisième qui est peu crédible dans les événements racontés. Mais les deux premiers étaient excellents. Alors ? Essai transformé à tous points de vue, les acteurs sont excellents et parfaitement choisis ...

Lire la suite de la chronique d'.

 
Je n’ai lu aucun des trois romans de Stieg Larsson, cependant oui la gigantesque campagne menée pour la sortie ciné de ce premier opus ne pouvait me laisser indifférent. Ainsi après une vague lecture du synopsis et surtout principalement appâté par l’extraordinaire affiche, ce visage choc, celui de Noomi Rapace interprétant Lisbeth Salander achève de me convaincre malgré la durée annoncée ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Rare sont les films Nordiques à connaitre une large diffusion dans les salles françaises. Il aura fallu le succes en librairie de la trilogie Millenium pour qu'enfin on prête interet a ce cinéma venu du froid. Il faut dire que l'intrigue de cette trilogie avait tout pour faire un grand film. Pour ceux qui ne connaitrait pas encore, Millenium, le Film est l'adaptation du premier tome d'une trilogie sorti en librairie en France il y a trois ans. Son auteur Stieg Larsson a remis à son éditeur trois tomes d'une grande saga narrant les enquetes d'un journaliste et d'une mysterieuse hackeuse. Il n'aura jamais eu l'occasion de célébrer son succés puisqu'il est décédé tres peu de temps apres d'une crise cardiaque ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Millenium, film du danois Niels Arden Oplev, est - comme chacun le sait sans doute déjà - l’adaptation cinématographique du premier volet de la célèbre trilogie suédoise éponyme. Son auteur, Stieg Larsson est malheureusement décédé des suites d’une crise cardiaque en 2004, il avait 50 ans. Il n’aura donc pas pu voir son oeuvre sur grand écran. A l’origine, seul le premier tome - Les hommes qui n’aimaient pas les femmes - devait sortir en salle mais devant le succès de l’adaptation en Suède , il a d’ores et déjà été décidé de produire les deux autres volumes au cinéma ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Il n’est jamais simple de porter à l’écran un roman à succès. C’est d’autant plus vrai dans le cas de Millénium – Les hommes qui n’aimaient pas les femmes. Déjà parce que le best-seller de Stieg Larsson (1) (2) repose principalement sur une intrigue à rebondissements qui perd fatalement de son intérêt quand on en connaît déjà les tenants et les aboutissants ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Je n’ai pas lu les best-sellers de Stieg Larsson et après avoir vu ce film, je n’ai pas envie de les lire (oui, j’ai déjà et même souvent lu des livres APRÈS avoir vu leur adaptation cinématographique). J’ai longtemps (oui longtemps, le film dure 2 h 31 mn quand même…) été intéressée, intriguée par l’enquête ...

Lire la suite de la chronique .


Note : 3.4/5 (10 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006