Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    07
    11
    2007

    Love (et ses petits désastres) - Alek Keshishian

    5 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , ,

     

    Love (et ses petits désastres), 
    D',

    Avec B. Murphy, M. Rhys, S. Cabrera

    Sortie en salles le 25 Avril 2007
    Sortie en DVD le 6 Février 2008
    Acheter Love (et ses petits désastres) sur Amazon

     
    Pour LOVE (ET SES PETITS DESASTRES), il faut bien dire que j'ai fait complètement autre chose, et je plaide coupable, cher Jury. Il y a quelques jours, je vois l'affiche dans une revue gratuite distribuée près de chez moi. Dés que la vois, et sans raison apparente, je me suis dit que ce film n'était sans doute pas un film de collège au sens strict, mais une dérivation de film de collège, un film de "jeunes adultes" comme en font les américains. C’est un genre que j'adore, quelque soit la forme qu'il prenne. Peu de ressemblance entre un BULLY de Larry Clark, un NOWHERE de Gregg Arraki, un BREAKFAST CLUB de John Hughes ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    C’est officiel : comme le diraient les Negresses Vertes, voilà l’été, avec sa panoplie de dimanches ensoleillés, de mini-jupes, de marcels, d’examens et autres concours (...) mais aussi de comédies romantiques à l’anglaise. ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Pouvais-je prévoir un tel afflux d'arachnophiles matinaux ? Le seul film programmé à 9 h 45 et que je n'ai pas encore vu était celui-là, aussi me suis-je autorisé à me laisser entraîner par mon côté girly ... Voilà un film qui redonne une indubitable crédibilité à ma carte illimitée, en me donnant la bonne conscience de ne pas avoir réellement déboursé quelques sous pour un pareil navet ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Love (et ses petits désastres) est une comédie bien sous tout rapport, sympa, un peu sexe, un peu nunuche, un peu américaine. L’histoire se passe à Londres, prenez une belle fille qui bosse chez Vogue, son colocataire et meilleur ami gay qui fait fonction de journaliste à défaut de trouver preneur à ses scénarios, mettez-y des amants, de l’ambiguité sexuelle, des beaux garçons, quelques sketchs qui marchent toujours ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Synopsis : Jacks vit une relation tumultueuse avec son ex qu’elle n’arrive pas vraiment à larguer. Elle vit avec un scénariste gay qui a du mal à trouver du travail. Le jour ou elle rencontre Paolo, elle pense avoir trouvé le parfait mec pour son collocataire. Mais Paolo n’est pas homo et craque littéralement pour Jacks qui ne s’en aperçoit pas.
    Critique : La bande annonce de Love (et ses Petits Desastres) donnait l’impression d’une petite comédie romantique bien sympathique, mais lorsque la salle s’éteint et qu’on voit les logos Digital Factory et Europa apparaîtrent, on commence à craindre le pire : Un film produit par l’écurie Luc Besson, il y a de quoi avoir peur et effectivement on ne tarde pas a être déçu ...

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 3.1/5 (10 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006