Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

04
11
2007

Lettres d'Iwo Jima - Clint Eastwood

7 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , ,

 

Lettres d'Iwo Jima,

De

Avec K. Watanabe, K. Ninomiya, S. Nakamura
Sortie en salle le 21 février 2007
Acheter Lettres d'Iwo Jima sur Amazon
 
Deuxième volet du diptyque consacré à cette bataille déterminante pour le sort de la guerre du Pacifique, "Lettres d'Iwo Jima" sort quatre mois à peine après "Mémoires de nos Pères" consacré au point de vue des Américains. J'avais assez peu aimé le premier opus, reprochant au scénario de Paul Haggis de se perdre dans un va et vient permanent entre la bataille et l'après-guerre, tout cela pour dénoncer de façon bien démonstrative la récupération politique de l'héroïsme des boys ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
On se souvient encore du premier volet de ce diptyque d'Eastwood, qui soulignait que le drapeau sous lequel était menée la guerre du pacifique était plus constellé de mensonges que d'étoiles. C'est sur le même rythme, et avec le même grain d'image, plutôt sepia avec des touches de couleurs vives soigneusement limitées, qu'Eastwood aborde le sort des soldats japonais pour qui à Iwo Jima, comme au deuil de l'enfer, la seule maxime qui tienne est "Lasciate ogni speranza, voi ch'entrate !" ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Synopsis : En 1945, le General Kuribayashi est envoyé sur la petite d'ile d'Iwo Jima afin d'en organiser la défense. La perte de cette ile pourrait avoir de graves conséquences dans la protection de l'archipel car les américains pourraient s'en servir pour faire décoller leurs bombardiers. Cette bataille sera l'une des plus sanglantes de la seconde guerre mondiale.
Critique : 4 mois après Mémoire De Nos Pères, Clint Eastwood est de retour avec la seconde partie de son dyptique sur la bataille d' Iwo Jima. Aprés nous avoir montré le coté américain dans le premier film, il passe du coté des enemis en entrant dans l'intimité des soldats japonais et la préparation à la bataille coté nippon. ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Vous souvenez vous du film "Mémoires de nos pères" sorti il y a quelques mois? Ce film retraçait le parcours des soldats américains dans la guerre contre le japon jusqu'à la prise de cette fameuse photo où l'on voit 6 hommes planter le drapeau américain sur le sol japonais de l'île d'Iwo Jima. On y voyait le style habituel des films de guerre américains. Le soldat fier de partir servir sa patrie, ne se rendant pas compte où il mettait les pieds, espérant chaque jour revenir pour revoir sa famille et surtout revenir en héros. C'est çà être soldat pour un américain, être considéré comme un héros et être admiré par ceux qui sont restés au pays ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Après avoir laissé Clint Eastwood dans le fracas des bombes sur les plages du débarquement américain d'Iwo Jima dans l'opus précédent (mémoire de nos pères), on retrouve cette île perdue et quasi déserte avec beaucoup d'émotion. Cette fois-ci nous sommes du côté nippon avec les japonais qui creusent leurs tranchées (leurs tombes ?), pataugent dans le sable noir des plages d'Iwo Jima et écrivent à leurs familles : les lettres d'Iwo Jima ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Après avoir traité la boxe et l'euthanasie dans le magnifique Million Dollar Baby, Clint Eastwood s'est attaqué (de nouveau) à un sujet de taille : la guerre. Dans son récent dyptique sur la bataille d'Iwo Jima, composé de Mémoires de nos pères puis de ces Lettres d'Iwo Jima dont je vais vous parler, il traite cet épisode de la Seconde Guerre Mondiale des deux côtés du front, successivement (point de vue américain dans le premier film, japonais dans le second). Et pour avoir vu Mémoires de nos pères (sans en faire de critique – la honte...), je peux vous dire que Lettres d'Iwo Jima est nettement mieux réussi ...
Lire la suite de la chronique de .

 

 
Pour ceux qui avaient raté la sortie des Lettres d'Iwo Jima cet hiver une séance de rattrapge en DVD s'impose. Le film n'a eu effectivement pas le succès en salle qu'il aurait mérité (290 000 entrées en fin de carrière) à l'instar de Mémoires de nos pères qui avait callé sous la barre des 500 000 entrées. Comment raconter une guerre sans prendre partie pour l'un ou l'autre des belligérants ? Clint Eastwood à intelligemment répondu à cette question en faisant 2 films sur la même bataille ...

 

Lire la suite de la chronique de .


Note : 4/5 (20 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006