Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

19
02
2008

Assurance sur la mort - Billy Wilder

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 

Double Indemnity (Assurance sur la mort)

,
avec F. MacMurray, B. Stanwyck, E. G. Robinson,


Disponible en DVD

Acheter Assurance sur la mort sur Amazon
 

On nous annonçait une merveille de film réédité en DVD et c’est de bien pire qu’il s’agit… au point que j’ignore si je trouverai les mots pour (d)écrire mon enthousiasme à la vision de ce premier chef d’œuvre du film noir… Il est des films qui vous injecteraient le virus de la cinéphile dès les premières images, il en fait partie… Une définition très simple du film noir, c’est la correspondance entre les images et la noirceur intérieure de personnages : "Double indemnity" en est la parfaite démonstration, le directeur de la photo utilisant jusqu’au génie les scènes dans la pénombre pour ne pas dire dans le noir quasi complet(...)  

Lire la suite de la chronique de .

 

Une femme au foyer abandonnée par son époux (Barbara Stanwyck) séduit un agent d’assurance (Fred MacMurray) et prévoit un complot contre son mari (Tom Powers) : assassiner celui-ci et toucher la prime. Pour Woody Allen, « le plus grand films jamais tourné ». Billy Wilder, en 1944, n’a encore réalisé que trois films, dont deux seulement à Hollywood, et qui resteront mineurs à la lumière d’une carrière hors norme. Lorsqu’il s’attèle à « Assurance sur la mort », il est néanmoins un scénariste réputé, notamment auteur pour Lubitsch d’une des plus grande comédie de l’Histoire du cinéma « Ninotchka » (1939) (...)  

Lire la suite de la chronique de .

 

Barbara Stanwick et Fred Mc Murray sont les héros de ce film (récemment chroniqué par Jade). Assurance sur la mort (Double indemnity) de Billy Wilder (1944) est tiré d'un roman de James M. Cain qui est aussi l'auteur du Facteur sonne toujours deux fois. Dès que le film commence, on sait déjà comment il finit. Walter Neff (Fred Mc Murray), agent d'assurances depuis au moins 11 ans, raconte sa mésaventure sur un magnétophone à l'attention de son collègue Barton Keyes (Edward G. Robinson) (...)  

Lire la suite de la chronique de .


Note : 3.7/5 (12 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006