Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

25
02
2009

8 Femmes - François Ozon

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :

, ,

 

8 femmes, 
De ,

Avec C. Deneuve, E. Béart, F. Ardant
DVD disponible depuis 2005
Acheter 8 femmes sur Amazon
 

 
Dans Les Amants criminels (1998), il réinventait le conte en filmant l’odyssée meurtrière de deux adolescents ; dans Gouttes d’eau sur pierres brûlantes (1999), il s’interrogeait sur l’espace cinématographique en conciliant la théâtralité et la dimension psychologique de l’histoire (la lente désagrégation d’un couple homosexuel) ; et dans Sous le sable (2000), il peignait l’état d’incertitude et d’indécision d’une quinquagénaire qui venait de perdre son mari. Au départ, 8 femmes peut prêter à confusion. Est-ce un suspense dans la lignée des romans d’Agatha Christie ou bien un genre de Cluedo où tous les suspects auraient un motif de vouloir supprimer la victime ? Car il s’agit avant tout d’un assassinat ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Frais, décalé, osé, amusant, piquant... Les qualificatifs pour décrire l'excellent film de François Ozon ne manquent certainement pas! Très jolie surprise que ce film racontant l'histoire de cette famille presque entièrement composée de femmes qui se 'disputent' l'assassinat (et indirectement se disputaient son attention) du seule homme digne de faire partie de leur vies ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
« Encore du Ozon ? », s’offusquera le lecteur déjà stupéfait de voir qu’on a parlé de Ricky en ces pages, et qui en plus pourra légitimement se demander qu’est-ce que peut bien y faire un texte (écrit à l’arrache en plus, comme tout ce que j’écris sur Ozon) sur ce film ni forcément d’actu ni forcément intéressant – mais je sais qu’il m’attirera plus de lecteurs qu’un obscur chef-d’oeuvre japonais (et sans doute aussi plus de mails soutenant que je comprends rien à rien) et j’ai également comme l’impression que ce 8 femmes découvert récemment a tout pour devenir un de mes plaisirs coupables ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.3/5 (6 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006