Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

23
10
2007

Un homme perdu - Danielle Arbid

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 

Un homme perdu,

De

Avec M. Poupaud, A. Siddig, D. Al Joundi
Sortie le 19 septembre 2007
Un homme perdu - Danielle Arbid
Acheter Un homme perdu sur Amazon
 

Un photographe français qui sillonne l’orient, à la recherche de sensations extrêmes, croise la route d’un homme amnésique qu’il emmène avec lui dans ses pérégrinations. Un peu comme dans "Profession reporter" d’Antonioni auquel à la fois le style et le thème du film font référence, le photographe va essayer de s'aproprier, voire prendre la place de l'inconnu ...
 

Eh bien assez déçu avec ce film de Danielle Arbid avec Melvil Poupaud et Alexander Siddig. En effet, je connais de part quelques expositions réalisées à la Galerie VU les très très belles photographies d'Antoine d'Agata, ces floues dans la nuit, dans la perdition de l'ailleurs ces ambiances sur réelles qu'il arrive à révéler de par son parcours, de par sa vie. Il y a cette lumière si particulière, ces endroits, ses situations... à découvrirassurément si vous ne connaissez pas, c'est un grand nom de la photo. Mais ici, rien de tout cela une histoire qui manque de composition, de substrat ...
 

Avant de défendre un film comme Un homme perdu, il convient de prévenir le spectateur-aventurier qu'il s'apprête à embarquer pour une heure et demie d'austérité pure, à peine réhaussée par d'alléchantes envolées sexuelles. Le film de Danielle Arbid est un mur de pierre qu'il faut escalader à mains nues pour obtenir sa récompense. Une fois cet effort consenti, Un homme perdu s'impose comme une jolie surprise dans un cinéma français trop souvent enfermé géographiquement ...

Note : 2.5/5 (8 notes)


Imprimer   1 Commentaire Commenter  
>>

Commentaires

une expérience intime

Pour son deuxième long métrage, la réalisatrice Danielle Arbid nous plonge dans un monde souterrain à la poursuite d’êtres qui se fuient. Au hasard de ses clichés, Thomas, un jeune photographe français rencontre Fouad, un marginal errant au poste frontière entre la Syrie et la Jordanie. En territoire hostile, les deux hommes en perdition vont partager le temps de quelques jours un quotidien étrange fait de blessures passées, de perversité et de réelle détresse. Au-delà de la réflexion sur le destin de ses deux hommes, Danielle Arbid cherche à enfoncer certaines portes verrouillées par la structure des sociétés du Proche Orient, au premier rang desquelles on retrouve la condition de la femme.

Niko - 28.09.07 à 09:41 - # -

Commenter

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006