Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    21
    07
    2007

    Ne le dis à personne - Guillaume Canet

    14 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , , , , , , , , ,

     

    Ne le dis à personne, 
    De ,

    Avec F. Cluzet, A. Dussollier, M-J. Croze
    Sortie en salle le 1 novembre 2006
    Sortie en DVd le 27 juin 2007

    Acheter Ne le dis à personne sur Amazon

     
    Adapté d’un polar de Harlan Coben aux 6 millions de lecteurs, le second film du comédien Guillaume Canet est un gros gâteau riche et indigeste multi-genre qui se veut à la fois un thriller, un film d’action et une histoire d’amour. La première demi-heure est prometteuse malgré une photo inutilement sophistiquée de bon élève ayant intégré qu’il sait faire compliqué. Malheureusement, on s’enlise dans une forêt de gros plans pour déboucher sur une seconde partie laborieuse et, enfin, une fastidieuse scène avant-finale surexplicative comme les débats des dossiers de l’écran ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Oui une histoire batie sur un scénario lui même construit sur un roman ( Tell No One d' Harlan Coben )..que je n'ai pas lu...mais au vu du film, il ne peut-etre que prenant. Car voila les deux points forts de ce film, l'histoire à rebonds premièrement et deuxièmement la pléiade d'acteurs, tous excellents qui donne corps à ce film. Je crois avoir entendu dans une interview que le montage avait nécessité du temps ( plusieurs mois..) oui je veux bien le croire car il faut suivre et ce ne sont pas tant les quelques flash-back qui perturbent, que l'intrigue et les differents intervenants ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Wow. C’est à quelques syllabes prêt que je vous livre -en toute exclusivité- mon impression sur le film. J’ai trouvé ça grandiose, si si, vraiment. Je n’avais pas lu le livre, mais ma copine si, et elle a soupiré le même genre d’exaltation à la fin du film.

    Canet signe là quelque chose qui a de la gueule, un film qui pourra même impressionner les américains ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    "Ne le dis à personne" est d'abord un best-seller du romancier Harlan Coben. Thriller efficace, ce polar était très américain : le Dr David Beck est médecin pour Medicaid, son beau-père est un ancien inspecteur de la police new-yorkaise, et le méchant est un milliardaire et potentat local.

    Guillaume Canet a été emballé par cette histoire, et il a su se montrer suffisamment convaincant pour en obtenir les droits ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Ne dîtes à personne que Ne le dis à personne de Guillaume Canet m’a déçue.
    Ne le dîtes à personne :
    Parce que le pitch était quand même alléchant : un homme dont la femme qu’il aimait depuis l’enfance a été sauvagement assassinée. Huit ans plus tard, il reçoit un email la montrant vivante.
    Parce que c’était un vrai défi d’adapter le best seller de Harlan Coben traduit en 27 langues et vendu à des millions d’exemplaires.
    Parce qu’il met en scène une pléiade d’acteurs tous plus talentueux les uns que les autres ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Ayant précédemment lu le thriller d'Harlan Coben, j'attendais donc avec une certaine impatience sa transposition à l'écran. Mercredi 1er Novembre, je me rends donc à la séance de 16h40, pensant naïvement trouver plus de monde dans les cimetières que dans les salles obscures. Que nenni ! La salle est comble, je me retrouve donc au premier rang, tout à gauche de l'écran, option torticolis. Est-ce d'ailleurs normal de payer le même prix qu'une personne mieux placée ? Pas sûr... Revenons néanmoins à notre mouton du jour : Ne le dis à personne. ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Le film est l’adaptation d’un best seller américain d’Harlan Coben du même nom, comme par hasard, le seul thriller que j’ai lu de l’auteur. Pas d’effet de surprise pour moi.

    La distribution est impressionnante, Guillaume Canet (qui joue aussi le rôle de l’ordure de service) a réussi à attirer du beau monde, Kristin Scott Thomas et François Berléand sont tous deux très bien dans leur rôle. Nathalie Baye dans le rôle de l’avocate est parfaite. Je n’en dirais pas autant de Marie-Josée Croze, d’André Dussolier que j’ai trouvé fades ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Otis Redding est beau. For your précious love, ballade soul étrangement inconnue dans sa discographie, embellit les premières images du dernier film de l’acteur-réalisateur Guillaume Canet. Cette voix mielleuse, provenant d’un tombeau serti de pierres précieuses, se promène nonchalamment autour d’un plan, d’une image où le bonheur des rires perdus s’accouple avec la tendresse d’un beau souvenir ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Quels talents pour ce thriller raffiné ! Dans cette adaptation du roman d'Harlan Coben, Guillaume Canet nous délivre un suspense qui nous tient l'estomac d'un bout à l'autre du film. Des acteurs (une impressionante brochette !) qui jouent remarquablement. Un grand rôle pour François Cluzet bien sûr. On aurait aussi vu Albert Dupontel dans ce rôle, celui d'un homme poussé à bout , partagé entre la soif de savoir, l'envie d'espérer, la fatigue et la peur... Nathalie Baye est de plus en plus rayonnante au fil des films ...

    Lire la suite de la chronique .

     

    Eh bien franchement, cette petite adaptation française de "Tell no one" d'Harlan Coben est franchement très réussie, bon il y a quelques changements, des petites adaptations à la française ou des arrangements mais cela reste très proche du bouquin... Et puis, il y a François Cluzet étonnant en Docteur Beck, André Dussollier en père de Margot, Marie-Josée Croze qui est assez proche de la représentation de ce que je me faisais en lisant de livre ce qui est bien un gage de réussite ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Synopsis : Alexandre Beck vivait le parfait amour avec sa femme Margot. Mais un soir alors qu'il fétait l'anniversaire de leur rencontre, la jeune femme est enlevée et assassinée. Huit ans plus tard, alors que l'affaire semblait classé, on retrouve deux cadavres à proximité des lieux du drame. Au même moment, Le docteur Beck recoit un étrange e-mail dévoilant une vidéo de sa femme.
    Critique : Grand vainqueur de la dernière cérémonie des César avec quatre récompenses, le film de Guillaume Canet bénéficie d'une ressortie en salle qui permet aujourd'hui aux retardataire de découvrir ce thriller audacieux.

    Ne Le Dis à Personne est l'adapatation d'un best seller de l'auteur Harlan Coben vendu à plus de six millions d'exemplaires ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    "Ne le dis à personne", vous vous souvenez? Je vous avais promis de vous en parler et le temps passe. Depuis, j'ai aussi vu "la vie des autres". Mais chut, aujourd'hui, je laisse les autres vivre leur vie et je vis la mienne, en votre compagnie. Donc, "ne le dis à personne", eh bien, il faut le voir pour plusieurs raisons : Le scénario est bien ficelé et Guillaume Canet a su recréer l'ambiance propre aux livres de Harlan Coben. Si vous avez aimé le livre, vous aimerez le film. La musique de M est géniale ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    J'avais lu, à sa sortie, le livre éponyme de Harlan Coben, qui m'avait énormément plu, un thriller palpitant. C'est pourquoi j'attendais avec impatience de pouvoir voir ce film dont j'avais entendu le plus grand bien. J'ai effectivement passé un moment très agréable à le visionner et à suivre la course de François Cluzet à travers Paris. Bien sûr, le scénario comporte de nombreux raccourcis ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Après un premier long métrage “Mon Idole”, sorte de fable sur le milieu cruel du showbiz, Canet nous revient avec la première adaptation d’un polar d’Harlan coben, le best seller “Ne le dis à personne”. Dans ce long métrage, on suit l’histoire d’Alex (François Cluzet) pédiatre bouleversé après avoir perdu sa femme Margot (Marie-Josée Croze), victime d’un serial killer ...

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 3.4/5 (17 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006