Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

22
03
2007

Les amitiés maléfiques - Emmanuel Bourdieu

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 

Les amitiés maléfiques, 
D'Emmanuel Bourdieu,

Avec M. Zidi, T. Vinçon, A. Steiger

Sortie en salle le 27 septembre 2006
Sortie en DVD le 22 mars 2007

Acheter amitiés maléfiques sur Amazon

 
Le titre est beau, fluide et littéraire. On songe à Balzac et sa comédie humaine et on a raison. Il est effectivement question d’un microcosme, d’un groupe où s’échappent l’arrivisme, la délinquance intellectuelle et surtout la possession de l’autre. Le cinéma français regorge de ces autocrates du discours amoureux. Les bruits de couloirs universitaires, le dandy prêcheur d’une bonne parole, les rapports création/vie, Arnaud Depleschin les avait déjà filmé dans Comment je me suis disputé (ma vie sexuelle…). Bourdieu avait participé au scénario, fustigeant les poses romantiques de ces jeunes premiers de Normal Sup ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Paris, Sorbonne (en short devant Prisu, bien entendu), fac de lettres, niveau maîtrise. Des jeunes, certes, mais qui ont de la bouteille. Parmi eux André, grande gueule, orfèvre des réseaux, cultivé à mort (il a lu, c’est montré à l’image, des milliers de livres, rien que pendant ces études) et des intransigeances quant il s'agit de littérature absolument splendides et merveilleuses. Voilà qu'il prend son aile hautaine (il est comme ça, il casse à vue, la littérature est trop importante pour qu'on ne dénonce pas sa souillure et ses profanations), deux freshmen, deux djeunz qui viennent de débarquer. [En fait, André est assez dur à décrire, mais on peut en voir, en vrai, ici et là : par exemple ici et là !] André, sûr de lui, imbu de sa personne au dernier degré et verbalement violent et manipulateur devient un modèle ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Grand Prix de la Semaine internationale de la critique à Cannes, "Les Amitiés maléfiques" est un film étrange, d'un autre temps. A l'heure où le cinéma s'intéresse aux nouvelles élites, celles de l'économie ou des médias, Emmanuel Bourdieu inscrit son récit dans le monde des intellectuels universitaires, celui des élites passées, de Sartre, Althusser... ou Pierre Bourdieu.

André est une sorte de Valmont, manipulateur et cynique, mais dont l'appétit de pouvoir et de séduction ne s'exerce pas sur le plan sexuel, mais plutôt sur celui de l'influence intellectuelle. Thibault Vinçon incarne ce personnage flamboyant, odieux et suffisant, avec l'énergie d'un Romain Duris, réussisant à le rendre intéressant ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Bourdieu fils fait donc du cinéma.

On se souvient que pour son père, la sociologie était un "sport de combat". Il devrait sans doute en aller de même du cinéma, mais finalement, involontairement, c'est un petit traité de sociologie qui nous est livré ici.

Voici donc les préoccupations de petits bourgeois s'adonnant à l'étude de la littérature, sans estomac, filmés in vivo sans trop de recherche esthétique, ni rythme.

Le titre est trompeur : en guise d'amitié il devrait y avoir une fascination pour un petit gourou en herbe ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 4.2/5 (5 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006