Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

26
01
2009

John John - Brillante Mendoza

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 

John John, 
De ,

Avec C-P. Picache, E. Domingo, J. Manio
Sortie le 27 Février 2008
Acheter John John sur Amazon

 
Le plan d'ouverture se compose d'un lent panoramique partant des gratte-ciels de Manille, puis s'arrête sur un plan fixe tremblotant sur le ciel bleu pendant que défile le générique, puis un panoramique vertical dévoile le bidonville où vit la famille d'accueil de John John. Cette première scène résume un des aspects essentiels du film : la violence de l'opposition entre la très grande richesse de la nouvelle ville et la très grande pauvreté des quartiers où vivent John John et sa famille adoptive. En effet, aux Philippines, les services sociaux préfèrent confier les enfants à des nourrices de ces quartiers, car là elles savent qu'elles peuvent compter sur des vies de familles qu'elles ne trouvent plus dans les quartiers aisées où les deux parents travaillent ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Après avoir été littéralement bluffée par un film hors compétition au festival du film asiatique à Deauville, "Tirador" ("Slingshot"), descente de police dans un bidonville de Manille, je me suis précipité au retour à Paris voir le précédent film du réalisateur philippin Brillante MA. Mendosa encore à l'affiche "John John" : même méthode d'immersion totale, même efficacité, même coup de coeur : ce cinéma est une giffle salutaire ! Dans un quartier populaire de Manille, des enfants orphelins sont confiés à des familles d'accueil jusqu'à leur future adoption par des étrangers ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Ce Dvd posé sur le présentoir des nouveautés de la médiathèque attira mon attention. Le titre et son réalisateur me disait quelque chose. En effet il avait été présenté à Cannes en 2007 dans Quinzaine des réalisateurs et récemment Serbis du même réalisateur a été diffusé. Donc ce John John raconte la journée extraordinaire de ce jeune garçon d’à peine 3 ans. On le découvre dans un bidonville de Manille, au sein de (sa) famille. Sa mère le prépare pour l’école où il doit recevoir le prix de Mister Philippines ! La caméra se faufile dans l’entrelacs des habitations surpeuplées de ce quartier pauvre. Des courettes jaillissent des kyrielles d’enfants. Ça braille gentiment, on ne sait pas très bien où le réalisateur nous emmène. Nous sommes immergés au cœur de ces habitations faites de bric et de broc ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.3/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006