Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    27
    04
    2008

    eXistenZ - David Cronenberg

    4 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , ,

     
    eXistenZ,
    De


    Avec J. Jason Leigh, J. Law, I. Holm
    Sortie en DVD en juillet 2004

    Acheter eXistenZ sur Amazon  

     
    Plus je vois des films de Cronenberg, plus j'apprécie ce qu'il fait, et plus j'ai envie d'en voir d'autres. Celui-ci est le troisième de lui que je visionne, après A History of Violence et La Mouche. eXistenZ est un coup de génie. D'abord pour son scénario. Même si l'on n'est pas sûr d'avoir tout compris à la fin du film (ce qui était de toute façon sûrement le but de Cronenberg), on est impressionné par la complexité de l'intrigue ...

    Lire la suite de la chronique de .

     
    En 1982, David Cronenberg nous montrait avec brio dans Videodrome comment les nouveaux supports audiovisuels nous aliénait petit à petit et concluait son film avec la célèbre réplique : « Longue vie à la Nouvelle Chair ! ». Dix-sept ans ont passé et force est de constater que cette Nouvelle Chair s’est développée au delà de ce qu’on pouvait imaginer quand Cronenberg réalise cette mise à jour dont on peut qualifier eXistenZ ...

    Lire la suite de la chronique de .

     
    eXistenZ met instantanément mal à l’aise. Univers paranormal, contexte étrange, musique oppressante et mise en scène déjà organique, presque sale, proche du et des corps. Comme si les physiques mais aussi les comportements humains étaient laids, répugnants. Après une exposition troublante qui pose – et de quelle manière ! - un simili d’intrigue policière, Cronenberg empoigne son récit et lui donne une tournure assez inattendue ...

    Lire la suite de la chronique de .

     
    Au début des années 80, lorsqu’il signe Videodrome, Cronenberg livre une réflexion assez visionnaire sur les nouveaux rapports de l’homme à la technologie et sur la domestication des images et ses conséquences organiques sur l’individu (voir cet « homme magnétoscope » que devient James Wood dans le film). A l’orée des années 2000, la « nouvelle chair » a évolué vers toujours plus de virtualité et le cinéaste en prend acte dans eXistenZ, superbe film consacré aux jeux et univers virtuels ...

    Lire la suite de la chronique du .


    Note : 3.8/5 (9 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006