Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    26
    05
    2009

    Blindness - Fernando Mereilles

    4 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , ,

     

    Blindness,

    De

    Avec J. Moore, M. Ruffalo, D. Glover

    Disponible en DVD
    Blindness - Fernando Mereilles
    Acheter Blindness sur Amazon
     

    L’impression qui domine à l’issue de ce film est l’agacement. L’agacement devant un film qui semble là seulement pour justifier la phrase et la morale simplistes qui le sous-tendent, (en résumé : les voyants sont aveugles à la beauté du monde, à leur « bonheur », et l’aveuglement leur rend la vue, et en annihilant les différences visuelles, abat les préjugés …) d’ailleurs annoncées dès les premières minutes. Annoncé d’emblée le discours en perd toute sa force. Une nouvelle société carcérale s’instaure ...  

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Le film d'ouverture "Blindness" du réalisateur Fernando Meirelles ("La Cité de Dieu", film culte, "The Constant gardener", film qui était déjà une commande américaine) est très dur, pour ne pas dire difficilement supportable, touchant un tabou : la santé, et pas n'importe quelle infirmité, celle de la vue, la cécité, Blindness (l'aveuglement). Ce conte philosophique fantastique met en scène une population dans Sao Paolo sur laquelle s'abat une sorte d'épidémie : les habitants vont perdre la vue, les uns après les autres, d'une minute à l'autre ...  

    Lire la suite de la chronique de .

     

    L'être humain est doté de vue mais souvent ne voit pas. Le préambule est limpide est prometteur, d'autant plus que Blindness marque la rencontre entre un cinéaste doué (auteur de La Cité de Dieu et surtout de The Constant Gardener) et José Saramago, écrivain portugais lauréat du prix Nobel de Littérature en 1998. Meireilles ne perd pas de temps à installer son intrigue. Une voiture ne démarre pas au feu vert, le conducteur est devenu subitement aveugle. L'homme consulte un ophtalmo qui ne sait définir les origines de ce mal... avant d'en être victime lui-même. La cécité atteint l'ensemble de l'humanité, provoquant une régression de l'humain et de ses valeurs. Privé de l'un de ses sens, l'humain devient incapable de rien et, réduit, a néant provoque le chaos ...  

    Lire la suite de la chronique de .

     

    La sortie de Blindness en dvd et blu-ray devrait offrir au passionnant film de Fernando Meirelles une deuxième chance amplement méritée. Nous avions déjà chroniqué ici même ce puissant constat de l’indifférence et de la sauvagerie de nos sociétés, vu à travers une maladie métaphorique et contagieuse : une cécité qui s’empare de la population, l’isole d’abord, puis la soude dans la violence ou l’altruisme ...  

    Note : 2/5 (4 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006