Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

26
08
2007

300 - Zack Snyder

8 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , ,

 

300, 
De ,

Avec G. Butler, L. Headey, R. Santoro
Sortie en salle le 21 mars 2007
Sortie en DVD le 26 septembre 2007
Acheter 300 sur Amazon
 

 
Synopsis : Afin d'empecher l'invasion de la Grece par les Perses, le roi Léonidas lévera une armée de 300 spartiates pour lutter contre l'armée de Xerxès et ses 250 000 soldats. La bataille des Thermopyles fût leur dernier sacrifice pour rester libre.
Critique : Enfin voilà l'un des premiers gros blockbusters américains annoncé pour cette année. 300 est l'adaptation d'une bande dessinée signée , créateur de Sin City. point de polar sombre ici mais un péplum mélangeant conte mythologique et faits historiques. Avant même de réaliser son premier long métrage Zack Snyder, réalisateur de l'Armée des Morts le remake du Zombie de George A. Romero, avait déja démarché la majoritié des studios, le comic book de Frank Miller à la main. C'est dire si il était passionné par le projet qu'il a enfin pû mettre en image en guise de second film ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Véritable déclaration de guerre psychologique d'Hollywood ai-je lu quelque part... En tout cas c'est impressionnant comme réalisation, bluffant même, bon c'est vrai qu'après deux ou trois films de ce type (Sin city étant le premier...) on se lassera et alors, l'histoire devra primer et l'on ne s'arrêtera pas, plus seulement aux aspects visuels, les effets de couleurs ou encore les ralentis (parfois un peu trop souvent utilisés d'ailleurs et pas toujours dans le bon sens) ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
A première vue, "300" est un péplum de plus, avec un fond historique plus ou moins respecté, des culturistes aux muscles saillants, des batailles spectaculaires avec beaucoup de morts et de sang versé. Le genre n’est pas nouveau, mais les techniques se sont améliorées ces dernières années, notamment depuis "La Bataille des Thermopyles", nanard sorti en 1962. "300" est assez impressionnant visuellement et le mode de vie spartiate est globalement respecté ...

Lire la suite de la chronique .

 
Je dois d’abord vous avouer qu’il y a de ça une semaine ou deux, après avoir vu la bande-annonce et entendu parler d’un massif engouement pour ce film, j’avais prévu de vous faire une petite note vous disant qu’il ne fallait surtout pas aller voir ce film, au nom de la justice et de la liberté (ça sonne juste bien, ne cherchez pas de lien), parce que la bande annonce m’avait effrayée. Oui bon, d’accord, j’ai bien fait de ne pas le faire. J’ai craqué ce matin pour le seul film qui me motivait à ne pas rentrer me coucher tout de suite, et je ne crois pas vraiment regretter ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Je n'avais pas vraiment prévu d'écrire sur 300. Non seulement je ne l'ai pas vu mais je n'en ai pas l'intention. J'éprouve pourtant le besoin rare mais impérieux de dire pourquoi. Et pourquoi aussi j'estime ce film détestable. Et le fait qu'il séduise un large public renforce ce besoin. Le film est une sorte de variation sur The 300 spartans (La bataille des Thermopyles), tourné en 1962 par Rudolph Maté dont ce fut le l'avant-dernier film. De celui-ci, je vous entretiendrais un jour car c'est un film magnifique et Rudolph Maté fut un très grand chef opérateur et un excellent metteur en scène. Pour en rester à 300, c'est inspiré surtout d'une bande dessinée de Franck Miller, un dessinateur que j'adore ...

Lire la suite de la chronique de .

 
J'ai longtemps hésité avant d'aller voir ce peplum néo-mussolinien, sûr de ce que j'allais y trouver. J'ai failli adopter la posture d'Inisfree, et me contenter de la bande-annonce pour dénoncer en quoi ce navet vu en 15 jours par 1,2 million Français est nuisible. Mais bon, la carte illimitée atténue la culpabilité de cautionner un tel produit, et en troisième semaine, ce n'est pas mon +1 au box office qui va être repéré comme déterminant dans un succès public déjà avéré ...

Lire la suite de la chronique de .

 
300 est-il un film faisant l'apologie de la droite extrême ? A en croire Libération et Les Cahiers du cinéma, cela ne ferait aucun doute. Il est vrai que l'eugénisme et l'idéal de race pure des Spartiates peuvent gêner, voire outrer, et ce dès le début, avec un plan sur un amas de crânes humains, restes d'enfants n'ayant pas les critères pour être un Spartiate ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Sparte, charmante cité du Péloponnèse, cité mère de la liberté et de la justice, où on jette à la fosse commune les enfants trop chétifs, où à 7 ans les gamins en paraissent 17 et sont envoyés tout seul, pieds nus dans la neige affronter des loups plus gros que des tigres. Sparte est donc une cité de guerriers et est gouverné par le roi Léonidas, 1er du nom. Lorsqu'un émissaire perse vient lui demander de la terre et de l'eau, en gros de se soumettre, il l'envoie au fond du puit voir s'il y en a, de la terre et de l'eau ...

Lire la suite de la chronique de .


 

Note : 3.2/5 (17 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006