Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

14
05
2007

V pour Vendetta - James Mc Teigue

9 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :

, , , , , , , ,

 

V pour Vendetta,
De James Mc Teigue

Avec N. Portman, H. Weaving, S. Rea
Sortie en salle le 19 avril 2006
Sortie en DVD le 19 octobre 2006
Acheter V pour Vendetta sur Amazon
 

Sur un scénario des frères Wachowski et à partir d'un comic d'Alan Moore et de David Lloyd, voilà une réussite, alors de quoi s'agit-il, eh bien tout simplement d'un "anarchiste" répondant au nom de code V qui décide de détruire progressivement un gouvernement ouvertement fasciste en faisant appel au peuple, à la conscience de tous les citoyens, en appelant en eux à réveiller leur instinct de justice contre la peur du pouvoir en place, de reprendre goût à la vie et tout cela par la force d'une Idée. Intialement écrit entre 1982 et 1985, il s'agissait alors d'une caricature de l'Angleterre de Thatcher ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 

Synopsis : Bravant le couvre-feu instauré par le régime, la jeune Evey Hammond sort dans les ruelles de Londres où elle se fait agresser par deux représentants de l'ordre. Elle sera sauvée par un homme se faisant appelé V mais se retrouvera impliqué dans la soif de vengeance du mystérieux personnage.
Critique : V Pour Vendetta est l'adaption d'un roman graphique d'Alan Moore et David Lloyd. C'est la troisième adaptation d'une histoire d'Alan Moore après From Hell et La Ligue Des Gentlemen Extraordinaires mais échaudé par les mauvaises adaptations de ces oeuvres, l'auteur a demandé a ce que son nom ne soit pas cité pour celui-ci.

 

Lire la suite de la chronique de .

 

En l'espace d'une année, j'ai critiqué plus d'une centaine de films sur Peyomedia (113 pour être précis) et les critiques les plus difficiles à pondre concernent toujours les films qui m'ont vraiment plu. V for Vendetta n'échappe pas à la règle, où comment écrire un mot toutes les 3 minutes, les yeux hagard, le bon mot recherché avec toujours le secret espoir de ne pas faire comme les autres.

 

Lire la suite de la chronique de .

 

Nous sommes en Angleterre, dans un futur proche. Un régime totalitaire s'est installé en profitant du chaos créé par les guerres et les épidémies, et le chancelier Adam Sutler, sorte de Big Brother inspiré par les neo-conservateurs religieux, aboie sur tous les écrans du pays. Seul un homme résiste : il se fait appeler V, et porte un masque et un déguisement qui évoque Guy Fawkes, pendu pour avoir tenté de faire sauter le parlement le 5 novembre 1605. Lors d'une action terroriste spectaculaire à cette date anniversaire, V annonce que l'année suivante, il fera sauter le Parlement ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 

Je ne connaissais pas du tout l'univers de la BD, je suis donc aller le voir par curiosité et parce qu'il y avait l'excellente Natalie Portman, actrice que j'apprécie beaucoup. N'étant pas une inconditionnelle de cette histoire j'ai donc beaucoup aimé le film. Une histoire de science-fiction? Oui mais dans le bon sens ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 

Faut-il s'étonner de trouver sur le net tant d'articles vantant le côté "subversif", "intelligent" quand ce n'est pas "révolutionnaire", du film des frères Wachowsky? Après tout Florent Pagny a bien brandi l'étendard de la "liberté de penser". Dans les deux cas : caricature. Car comment caractériser autrement que de bric-à-brac l'orientation politique de ce film, puisque politique ce film se dit tel. Il y a en aura pour presque tous les goûts ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 

En voyant ces images d'un chef qui hurle devant une foule où chacun tient un petit drapeau du parti de ce chef, on ne peut s'empêcher de penser et Hitler et à son régime nazi. C'est une société comme celle-ci qu'ont choisi les frères Wachowski (Matrix) comme toile de fond pour ce film, dont ils sont les scénaristes et les producteurs ...

Lire la suite de la chronique de .

 

 

J’avais sincèrement adoré ce film lors de sa sortie sur les écrans en avril dernier, et je me souviens être allé le voir sans pouvoir attendre plus longtemps que le jour de sa sortie. Cette histoire à mi-chemin entre le passé et le futur, portrait d’une société dictatoriale puisant ses traits dans le nasional-socialisme du siècle dernier. Les faits sont censés être contemporains, et nous font réaliser que l’Histoire pourrait malheureusement se répéter une fois encore ...

Lire la suite de la chronique de .

 

 

Alan Moore représente sans doute l’un des scénaristes de bande dessinées les plus influents de ces vingt dernières années. Que ce soit avec les WATCHMEN, FROM HELL ou V FOR VENDETTA, pour ne citer que ses œuvres les plus célèbres, il parvient immanquablement à créer une atmosphère sombre, teintée de propos politiques forts et ancrée dans un contexte historique marquant. Pas étonnant que les producteurs de cinéma se penchent sur son travail pour décrocher la timbale à Hollywood ; il faut cependant avouer que jusqu’à présent, les adaptations sur le grand écran des BD de Moore ont donné un résultat mitigé (From Hell avec Johnny Depp et Heather Graham), voire carrément catastrophique (La Ligue des Gentlemen extraordinaires avec Sean Connery) ...

Lire la suite de la chronique de .


Note : 3.9/5 (11 notes)


Imprimer   1 Commentaire Commenter  
>>

Commentaires

Un des meilleurs films de l'année 2006, qui change du cinoche habituel

Si la BD visait la poigne de fer des années Thatcher, le film cible plutôt les années Bush. Outre cette BD, le film est plein de références : du Fantôme de l'Opéra à 1984 d'Orwell en passant par Le Comte de Monte-Cristo.

C'est également l'occasion de réviser l'histoire anglaise et notamment l'épisode de la Conspiration des Poudres menée par Guy Fawkes le 5 novembre 1605. Mais la BD et le film se situent eux dans le futur (un futur étrangement proche ...) même si le volet "science-fiction" sait se faire encore plus discret que dans Renaissance et ne rebutera donc personne. C'est avant tout un thriller bien rythmé même si le propos est très politique qui raconte une conspiration et les prémisses d'une révolution dans une Grande-Bretagne devenue fascisante.

Attention côté BD, les dessins de style "Comic US" ne seront pas du goût de chacun.

BMR & MAM - 31.03.07 à 16:58 - # -

Commenter

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006