Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    29
    01
    2009

    The devil's reject - Rob Zombie

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    Xav-B.log
    , ,

     

    The devil's reject, 
    De  ,

    Avec S. Haig, B. Moseley, S. Moon

    Sortie en salle le 19 juillet 2006
    Sortie en DVD le 15 février 2007
    Acheter The devil's reject sur Amazon
     

     

    Synopsis : Après des années de meurtres atroces dans leur maison, la famille Firefly a commis le crime de trop ; celui du frère du sheriff Wyddel. Celui ci est prêt à tout pour se venger et faire payer le Capitaine Spaulding et ses enfants pour toutes les atrocités qu'ils ont commis.
    Critique : The Devil's Rejects est la suite de La Maison des 1000 morts, le premier film du chanteur Rob Zombie qui vient tout juste de sortir en DVD. Mais ceux qui s'attendaient à un film du même genre risque d'être légerement déconcerté par le nouveau film du réalisateur. En effet pour son second long métrage Rob Zombie a choisi d'épurer son style tout en gardant le même ton général. Tout dans The Devil's Rejects nous laisse croire que le film a été tourné dans les années 70 tant le réalisateur a soigné les détails : une image granuleuse grace à une caméra super 16 ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Il faudra faire un de ces quatre un festival du cinéma fait par des gens qui ne viennent pas du cinéma. [On prendra soin d'exclure les comiques issus de la TV, qui, eux, inondent le marché toute l'année.] On verrait alors pas mal de rock-n'-rollers débarquer, et on serait surpris par beaucoup de choses. [Ce festival de cinéma des non-cinéastes est une merveilleuse idée... Vous inviteriez qui, vous ?] Bah, on pourrait inviter Rob Zombie, le célèbre hard-rocker ! Une précision : ne connaissant pas suffisamment les différentes micro-chapelles de la galaxie Métal Lourd, pour moi, tous les gens qui travaillent dans ce milieu font du hard-rock. Hard, heavy, industriel, fusion, musette-métal, néo-métal, hardcore machin et autres petits surnoms me sont étrangers. Je m'excuse donc auprès des spécialistes. Pour moi, si vous vous appelez Alice Cooper, Kiss (héhéhé !), Iron Maiden, Marilyn Manson, KMFDM ou autre, vous faites du hard-rock. Une large galaxie, mais bon, nous, néophytes, regrouperons ça sous le terme hard-rock ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Avant de commencer, tâchons de résumer très schématiquement l'évolution du cinéma « gore » depuis les premiers nanars rigolards de HG.Lewis jusqu'aux oeuvres d'aujourd'hui. Pour l'écrire vite, il faudrait distinguer d'un côté les cinéastes ayant recours au genre pour créer le malaise et provoquer le dégoût du spectateur (songeons aux bouchers italiens à la Deodato, Fulci, Lenzi ou Bava fils voire Bava père dans son fameux La baie sanglante) ; de l'autre, ceux qui l'utilisèrent comme un élément comique (Stuart Gordon, Peter Jackson...) voire totalement burlesque (Brain dead). J'assimile un peu rapidement le film de Rob Zombie, nouvelle coqueluche du cinéma d'horreur, à ce genre « gore » en raison de quelques scènes bien sanglantes mais il faudrait, là encore, nuancer ...

    Lire la suite de la chronique du .


    Note : 4/5 (4 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006