Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    18
    06
    2009

    Sunshine Cleaning - Christine Jeffs

    7 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , ,

     

    Sunshine Cleaning,
    De

    Avec A. Adams, E. Blunt, A. Arkin

    Sortie en salle le 10 Juin 2009
    Sunshine Cleaning - Christine Jeffs
    .
     

    En 2006, au jeu des sept familles, Peter Saraf et Marc Tutletaub tiraient la carte de la tribu «gentils losers» et bonne pioche, se retrouvaient primés aux Oscars. La famille en question est celle du film indépendant Little Miss Sunshine, qui remporta un vif succès au Box-Office, un succès de 60 millions de dollars. En 2008, nos producteurs découvrent Megan Holley, qui s’est inspirée d’un flash info entendu à la radio pour écrire son premier scénario, et souhaitent faire aboutir le projet, qui devient le film Sunshine Cleaning ...
     

    Présenté à Sundance et à Deauville, Sunshine cleaning constitue en effet l'intersection parfaite entre les aspirations des deux festivals. D'un côté, la recherche d'histoires singulières et de réalisateurs indépendants ; de l'autre, une quête d'interprètes américains en devenir et d'univers tendres, drôles, qu'on pourra vendre en tant que « nouveau Little miss Sunshine ». Impression renforcée par la présence d'Alan Arkin en grand-père fantasque, par l'opportuniste Sunshine du titre ...
     

    Avouons-le, j'ai eu un peu peur au début. Pas tant par la scène d'ouverture (un mec se fait joyeusement sauter le caisson au fusil de chasse dans un magasin d'armes, oui oui, je me suis caché les yeux) que par la façon dont le film se met en place, et présente les différents membres de la famille dont il va être question ...
     

    Depuis le succès surprise de Little miss sunshine ou Juno, le ciné indé ricain croit désormais en sa bonne étoile sous peu qu’il réitère tant bien que mal la formule magique. Tout d’abord un titre un peu sucré qui fait joli quand on l’annonce à la caisse du ciné ou quand on en parle à ses copains et ses copines ...
     

    Hasard de la programmation des salles, une semaine après avoir suivi les tribulations de l’apprenti croque-mort de Departures, nous partons à la rencontre de deux sœurs ayant décidé de monter une entreprise spécialisée dans le nettoyage… de scènes de crime et d’accidents violents ! Ben oui, il faut bien que quelqu’un se charge du boulot… Vous n’imaginiez tout de même pas que c’étaient les policiers qui faisaient le ménage après avoir relevé les empreintes et cherché les indices ...
     

    C’est le monde des « petites gens » et de la débrouille qui est décrit ici. Ce qui est suffisamment rare pour être noté et vivement apprécié. Des gens qui ont des problèmes à boucler les fins de mois parfois difficiles, des soucis d’assurance, des enfants imparfaits, une famille imprévisible ...
     

    Amy Adams, récemment aperçue dans DOUTE, un machin avec Meryl Streep qui n'était pas du tout transcendant, mais assez bien écrit (et qui à quelques secondes près, enfin de trop, nous offrait le meilleur plan de fin de l'année) est femme de ménage. La vie n'est pas marrante-marrante... Elle élève seule un enfant de la race des Petits-Kévinous (au moins, ils sont propres !), doit payer les traites de la maison, et s'occuper de temps en temps de sa sœur, Emily Blunt ...

    Note : 2.2/5 (4 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006