Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

23
05
2009

Star Trek - J.J. Abrams

10 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , , ,

 

Star Trek,
De

Avec C. Pine, Z. Quinto, E. Bana

Sortie en salle le 6 Mai 2009
Star Trek - J.J. Abrams
.
 
Créateur des séries cultes Alias et Lost, lorsque JJ Abrams s'attaque au cinéma c'est pour porter d'autres series cultes sur grand écran. Aprés un Mission : Impossible 3 commandé par Tom Cruise, le voici a la tete d'un projet encore plus ambitieux, celui de faire renaitre la saga Star Trek. Onzième épisode de cette saga intergalactique à sortir au cinéma, ce nouveau Star Trek n'est pas une nouvelle suite mais une prequelle revenant sur les débuts de l'équipage à bord d'un USS Enterprise flambant neuf. Avec l'armée de fans de Star Trek qui l'attendait au tournant, JJ Abrams n'avait pas interet a les decevoir ...
 
S'il fallait en résumer le concept, Star trek version J.J. Abrams est une sorte de préquelle de la série et des films, à moins que ce ne soit le début d'un nouveau cycle, ou tout simplement une tentative de ne pas limiter la portée de cet univers au cercle fermé des trekkies, ces intégristes plus-que-geek faisant passer les fans de Star wars pour des gens absolument normaux. Abrams semblait être la personne idéale pour réussir le pari insensé de réunir tous les publics dans une même salle sans ennuyer les uns ni consterner les autres ...
 
Si j’avais été journaliste dans un grand magazine, disons « Le Monde », « Technikart », ou bien « Elle » et que j’avais du écrire une courte et synthétique chronique du Star Trek de J.J Abrams en me prêtant au jeu du sensationnalisme et en acceptant de jouer selon les règles des journalistes professionnels, j’aurais hésité entre trois titres, trois titres pour trois courtes critiques aux approches différentes mais aux conclusions similaires ...
 
Pouvais-je vraiment rater Star Trek ? L’idée a quand même effleuré mon esprit : la science-fiction est un genre assez peu réussi au cinéma, les bons films se faisant rares dans cette catégorie, comme si les écrans pourtant très larges des cinémas ne suffisaient pas à représenter l’imagination débordante que le genre implique souvent. Bref, j’hésitais. En même temps, combien de Space Opera un peu sérieux sortent chaque année ? M’est avis qu’on atteint rarement le film par an dans le genre ...
 
J'y suis enfin ! cet après midi, c'est mon après midi ! je suis au ciné, bien installée dans mon fauteuil et je vais voir enfin Star Trek. Je suis comme une gamine qui attend son nouveau jouet. J'attends que le rideau se lève et que les premières notes de musique résonnent. Ca y est ! le spectacle commence et L'USS Enterprise s'avance ! Je suis passée et restée en distorsion tout le long du film et mes zygomatiques sont restés bloqués pendant 2 heures ...
 
Toujours très friand de space opera, c’est donc avec envie que je choisis d’embarquer sur l’Enterprise, pour revivre Star Trek, cette série dont les fans ne manquent jamais de rappeler qu’elle a énormément inspiré Starwars. Mes souvenirs de la série étant évanescents, et ayant manqué les dix précédentes adaptations cinématographiques (ah oui, dix quand même !), j’abordais le film vierge de tout préjugé ...
 
D'ordinaire, je ne suis pas du genre « revoyure ». À moins d'être un absolu chef-d'œuvre, un film vu est vu et je ne le reverrai éventuellement que dans plusieurs années, l'ayant plus ou moins oublié. Il y a trop de films à voir pour en faire davantage... Or, il se trouve que j'ai déjà vu le Star Trek de J.J. Abrams trois fois. Par un concours de circonstance (je suis retournée le voir par un soir d'ennui, puis pour accompagner mon coloc), mais aussi par envie d'un plaisir renouvelé. Par chance, le film est assez riche pour supporter trois visions ...
 
Flashback 1990 : David Lynch remporte la Palme d’or pour Sailor & Lula. Lors d’une conférence de presse, un journaliste lui demande quel est son prochain projet, Lynch répond, avec le flegme mystérieux qu’on lui connaît, une série télé intitulée Twin Peaks. Tout le monde le regarde éberlué, ne parvenant à le prendre au sérieux, le pensant fou. Flashforward 2009 : J.J. Abrams, petit génie de la série télé devenue Affiche américaine.Art à part entière, investit le cinéma avec toute sa clique du petit écran, de ses fidèles dont Damon Lindelof à des acteurs phares de la lucarne, Zachary Quinto et the coolest guy of the world John Cho ...
 
Je n'ai jamais été un très grand fan de "Star Trek". C'est pas que je trouve cette saga mauvaise bien au contraire (puis je n'ai pas vu assez de films ni même d'épisodes des différentes séries télévisées pour me permettre d'avoir un avis objectif), c'est juste que je n'ai jamais été attiré vers ses films. Le seul que j'ai vu (du moins, le seul dont je me souviens l'avoir vu), c'est "Premier contact" que j'avais trouvé sympa mais que j'ai aussi rapidement oublié. Du coup, loin d'être un parfait trekkie, je me suis dirigé vers mon cinéma dans l'espoir d'être pris aux tripes, de voir un vrai bon film ...

Note : 4.2/5 (5 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006