Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

15
05
2008

Shoot'Em Up - Michael Davis

5 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , ,

 

Shoot'Em Up,

De

Avec C. Owen, P. Giamatti, M. Bellucci

Sortie le 19 septembre 2007
 
Acheter Shoot'Em Up sur Amazon
 

Le personnage de Mr Smith (Clive Owen), surgi de nulle part, posé sur un banc la nuit dans la rue, est un anti-héros qui vit dans un squatt crade, où il a appris à un rat à ouvrir sa porte, et ne possède qu'une chose : son don pour le tir et c'est pour entretenir sa vision qu'il grignote tout le temps des carottes... Mr Smith, hanté par un passé traumatique, a conservé une morale stricte sur ce qui se fait ou pas. Taciturne, quand Donna Quintano (Monica Bellucci), la prostituée en fourrure violette, lui demande si il aime quelque chose dans la vie ...
 
Rangez votre cerveau au vestiaire et entrez dans Shoot 'em up, mélange d'hémoglobine, d'adrénaline et de testostérone qui pourrait réveiller un cheval. Voilà un film qui porte bien son titre : comme le genre de jeux vidéo qu'il désigne, le film de Michael Davis ne s'encombre guère de psychologie et offre surtout un déferlement de tableaux violents, ludiques, délirants, destinés à clouer les gens à leur siège. Pas la moindre scène d'exposition : le semblant d'intrigue est lancé en moins de deux secondes (une femme enceinte qui s'enfuit / des vilains qui veulent son bébé / un Clive Owen qui vient à la rescousse parce qu'il s'ennuie) ...
 
Ne pas attendre autre chose de ce film qu'une distraction, une bonne distraction dont le rythme effréné ne faiblit pas du début à la fin. Attachez vos ceintures et c'est parti. Tout y est exagéré, le dur et très doué héros aux carottes n'hésite devant rien pour défendre l'innocent bébé. Bébé dont les pleurs cessent lorsqu'il entend du heavy metal. Les scènes de combats-fusillades sont aussi nombreuses et abracadabrantes que dans un film de Johnny To ...
 
Shoot’Em Up m’a beaucoup fait penser au dernier Carnahan, Mi$e à Prix, qui combattait dans la même catégorie et qui, déjà, arrivait à se positionner en finale. Résolument, Shoot’Em Up fait parti de ces films un peu délires, ou les scénarios ne sont que des prétextes pour laisser libre cours aux délires les plus pervers et les plus assoiffés d’hémoglobine. Niveau scénario, on pourrait vous épargner le pitch farfelu, mais ça vaut quand même le coup d’oeil ...
 
Curieux résultat que ce shoot-them-up à la John Woo. Disons le clairement : le scénario papier cigarette n'est qu'un prétexte aux scènes d'action, le seul intérêt du film étant de voir s'enchainer les phases de shoot les plus originales possibles. Un peu comme le jeu vidéo Stranglehold, il s'agit de se sortir des situations les plus improbables, le tout flingue à la main avec le plus de style possible : accouchement sous profusion (de balles), tourniquet dans jardin public, insulte par panneau lumineux dézingué, fusillade en pleine séance de parachutisme, tout y passe ...

Note : 3.8/5 (6 notes)


Imprimer   1 Commentaire Commenter  
>>

Commentaires

Bien décevant ...

On s'attendait à un film de potache, un peu "déconnant", sans prétention mais plaisant.
On a été fort déçus : quelques gags poussifs parsèment le film, le rythme effréné auquel on s'attendait souffre de longues pauses interminables, les effets de style sont appuyés, très appuyés, ...
Bref, à éviter.

BMR & MAM - 01.10.07 à 13:03 - # -

Commenter

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006