Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

20
02
2008

Puisque rien ne dure - Laurence Tardieu

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 

Puisque rien ne dure,
Laurence Tardieu

Publié chez Stock
Acheter Puisque rien ne dure sur Amazon
 

La recette est sûre : le récit démarre avec la lettre-choc que Vincent lit, le poussant à rejoindre Geneviève. Leur histoire passée se dévoile peu à peu au fil des pensées de Vincent puis du journal de Geneviève d'il y a quinze ans, contant les semaines douloureuses qui suivirent la disparition non élucidée de leur fillette. Alors forcément, on mord, on attend leurs retrouvailles tragiques et précipitées, en troisième partie du roman ...

 

Lire la suite de la chronique .

 
A l'image de sa couverture très sombre, c'est un logo en forme de coeur brisé qu'il faudrait pour illustrer Puisque rien ne dure de Laurence Tardieu, un bouquin dont chaque chapitre vibre de douleur et de désespoir. Heureusement il n'y a qu'à peine plus de 100 pages et c'est bien assez comme ça : on est content de refermer cette douloureuse histoire, en se disant bien vite ouf, ce n'est qu'un roman, la vraie vie ne peut pas être aussi terrible que ça ...

 

Lire la suite de la chronique chez .

 
Ce court roman nous happe dans un vertige douloureux, celui de la séparation, de la perte. Un couple se sépare, perte de l'amour, parce qu'ils ne peuvent plus vivre ensemble avec la douleur de la disparition de leur fille, perte de l'enfant. Chacun s'enfonce à sa manière dans la forteresse de la douleur, séparément. Puis chacun va essayer de continuer à vivre, l'un en tentant d'oublier, dans le tourbillon des villes et des aventures amoureuses, l'autre en se maintenant debout dans le souvenir ...

 

Lire la suite de la chronique chez .

 
Certains livres plongent si profondément dans les abîmes des drames qu’ils deviennent impossible à critiquer, qu’à la limite il est plus facile de les ignorer que de les évoquer. Parce que leurs sujets sont forts, violents à leur manière…tellement qu’au final il devient presque trop facile de les aimer – leur fond explose leur forme. C’est ce que je me disais l’autre jour en lisant le roman de Laurence Tardieu, « Puisque rien ne dure ». Que son fond est si puissant, si chargé en douleur et si propice à l’émotion qu’on finirait presque par en oublier que ce qui en fait un livre intéressant et réussi ...

 

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.7/5 (12 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006