Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    16
    03
    2009

    Of Time and the City - Terence Davies

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , ,

     

    Of Time and the City,
    De

    Documentaire

    Sortie en salle le 4 Février 2009
    Of Time and the City - Terence Davies
    .
     

    Terence Davies a été un cinéaste plutôt rare. La dernière fois, il y a presque dix ans, il nous avait laissé sur Chez les heureux du monde (The House of Mirth), une adaptation précieuse mais hélas passé relativement inaperçu d’Edith Warthon. Il revient ici à Liverpool, sa ville natale qui lui servait déjà de décor pour Distant Voices et The Long Day Closes, films abordant de façon proche la mémoire, l’enfance et la veine autobiographique. Davies abandonne pourtant ici la fiction pour s’essayer à ce que lui-même appelle un « poème filmé ». On pourra discuter longuement la catégorie dans laquelle ranger ce film discrètement inclassable, mais il est vrai que «documentaire » ne lui va assurément pas ...
     

    Avec seulement huit réalisations en l’espace de trente ans, Terence Davies n’est pas ce qu’on peut appeler un cinéaste prolifique… Cela faisait huit ans qu’il n’avait plus donné signe de vie. Depuis l’échec relatif de Chez les heureux du monde, l’adaptation d’un roman d’Edith Wharton avec Gillian Anderson en vedette. Loin des drames en costumes et des adaptations romanesques, il revient à des thèmes plus personnels avec Of time and the city, une variation poétique autour de Liverpool, la ville de son enfance, au cœur de ses plus beaux films. Le cinéaste confronte des images d’archives à des séquences contemporaines, qu’il a lui-même filmées, centrées sur des monuments de la cité anglaise, l’architecture, divers éléments qui font sa réputation ...
     

    Après Les plages d'Agnès (cf critique), Of time and the city pose lui aussi la question de l'autobiographie, certes de manière moins évidente mais s'appuyant sur un principe singulier. A partir d'une importante base d'archives photos et vidéos, Terence Davies retrace le parcours de Liverpool des années 1940 à 1973, à travers les première années de sa jeunesse. Outre une expérience cinématographique impressionnante, Of time and the city est également une réflexion sur la vie de Liverpool ...

    Note : 3/5 (2 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006