Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    13
    11
    2007

    Nue propriété - Joachim Lafosse

    6 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , ,

     

    Nue propriété,

    De ,

    Avec I. Huppert, J. Renier, Y. Renier

    Sortie en salle le 21 février 2007
    Sortie en DVD le 13 novembre 2007
    Acheter Nue propriété sur Amazon

     
    La révélation d’un cinéaste et une grande actrice retrouvée : deux raisons qui devraient suffire à susciter un désir de découverte, et qui figurent au beau programme de Nue Propriété. Car depuis longtemps nous n’avions pas vu Isabelle Huppert offrir autant de subtilité et de complexité qu’au sein du terrain de jeu ici méticuleusement élaboré par le jeune auteur belge Joachim Lafosse. Pourtant, ce film singulier, véritable découverte de ce premier trimestre, s’avance a priori avec un léger handicap: sur le papier, Nue Propriété relève d’un genre souvent plombé, le psychodrame familial francophone. Ce qu’il est d’ailleurs effectivement sur l’écran, mais avec une intelligence, un style et un souffle qui le situent d’emblée bien au-dessus de la mêlée ...

    Lire la suite de la chronique de .

     
    Voilà sûrement une des valeurs sûres du trimestre, un film nickel comme on aimerait en voir souvent (...) Elle se complaît à se regarder dans le miroir en combinaison de satin gris, elle soupèse son décolleté, son soutien-gorge en dentelle noire tout neuf, une affaire, on soldait cette lingerie, un jeune homme blond raille qu’elle a l’air d’un putain, l’autre, le brun, tempère, dit que ça lui va bien, de toute façon, elle les entend à peine. Pascale supporte plus qu’elle n’élève ses deux faux jumeaux oisifs d’une vingtaine d’années, Thierry et François, après un divorce douloureux. Seule la présence de son ex-mari la met encore vraiment en colère, à ses deux fils, elle passe tout, et s’adresse à eux comme à des copains et eux en retour lui parlent comme à une petite copine leur appartenant ...

    Lire la suite de la chronique de .

     
    Sous ses airs de petite chronique d'une vie ordinaire, Nue Propriété de Joachim Delafosse est en réalité un film profondément pertinent qui veut mettre à jour les liens invisibles qui enserrent tant de femmes. C'est en effet d'Isabelle Huppert, et non de sa maison, qu'il s'agit quand il est question de "Nue propriété". Elle est en effet au centre d'une petite galaxie d'hommes qui ne lui laissent strictement aucune intimité, jusqu'à son ex-mari qui rentre chez elle comme dans un moulin; ni aucune marge de mouvement ...

    Lire la suite de la chronique d'.

     
    Pascale(Isabelle Huppert ) , mère de Thierry ( Jérémie Renier )et François ( Yannick Renier ), veut changer de vie. Le hic, c'est que les petiots en question s'opposent farouchement à ce que leurs petites habitudes soient chamboulées. Toute la question alors, pour Pascale, est de savoir si elle doit continuer à se sacrifier pour ses enfants (et se laisser dicter sa vie), ou s'il est bel et bien temps qu'elle prenne les choses en main. Le tohu-bohu familial prend alors des proportions que personne n'avait prévu ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Ici, il faut surtout se sortir d'une prison, celle du quotidien qui se forme au fil des jours, autour des enfants, geôliers inconscients de leurs parents. Les murs se succèdent comme autant d'impasses. L'enfant se révèle un adulte cruel, n'acceptant pas la rupture, le changement, la fin… Pour sortir, il faut briser… La mère n'a plus la force de casser les murs. L'histoire est dramatique, tellement dramatique qu'il est quasiment impossible de s'identifier à ce drame ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Je ne sais pas si cela est dû au fait que j'ai vécu en Belgique mais j'aime beaucoup les films belges... Le deuxième film de Joachim Lafosse me laisse songeur et je m'interroge sur les raports entre parents et enfants, sur le difficile équilibre qu'il faut trouver entre eux afin que chacun puisse se trouver une place, la sienne, indépendante de celle de l'autre... des autres. Pascale, alias Isabelle Huppert est une mère comme il y en a tant, fragile et déboussollée, elle a vécue un moment avec le père puis s'en est allé ...

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 3.4/5 (7 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006