Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

13
05
2009

La vague - Dennis Gansel

10 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , , ,

 

La vague,

De

Avec J. Vogel, F. Lau, M. Riemelt

Sortie en salle le 4 Mars 2009
La vague - Dennis Gansel
.
 

« Die Welle » = la vague, est basée sur la véritable expérience d’un petit professeur de banlieue dans l’Allemagne des années 60. Lors d’un atelier de réflexion, l’un de ses élèves lui affirma que les jeunes générations avaient su tirer les leçons de leur passé destructeur, et que l’histoire ne pourrait pas se répéter. Interpellé par cette assurance, il décida aussitôt d’organiser un jeux d’identification au régime autoritaire, afin d’étudier les comportements du groupe. D’abord destiné à rester dans les murs de l’école, le jeux se transforma rapidement en un mouvement homogène et incontrôlable de destruction des entités extérieures et de contrôle des masses lycéennes. L’expérience due être arrêtée au bout d’une semaine. On découvrit à cette occasion que la dictature et le fascisme n’était pas qu’un fantôme immatériel, mais bel et bien un engrais toujours en gestation dans nos sociétés ...
 

Recréer l’installation et le fonctionnement d’un régime totalitaire dans une salle de classe : telle est l’idée de Reiner Wenger, professeur trentenaire "rock’n’roll" à l’âme anarchiste. Dans quel but ? Faire comprendre à ses élèves la possibilité qu’un jour, l’autocratie puisse reparaître en Allemagne. Commence alors une semaine de restrictions, d’autoritarisme et d’uniformisation des élèves, qui doivent désormais se lever pour parler, saluer leur chef et se vêtir d’un jean et d’un chemisier blanc. Au début, ce n’est qu’un atelier. Mais les adolescents, en manque de repères, de causes à défendre et de solidarité, rebaptisent leur clan "La Vague" et décident de le rendre bel et bien réel. Wenger, propulsé au rang de "chef", perd alors le contrôle et prend le jeu trop au sérieux ...
 

"La vague", c'est le nom du groupuscule mis en place dans sa classe de lycée par un professeur d'histoire afin d'enseigner à ses élèves les fondements et les dangers d'un régime totalitaire. Incarné par Jürgen Vogel (spécialiste des rôles marquants, du Bonheur d'Emma au Libre arbitre), l'enseignant entend mettre ces jeunes face à leurs contradictions, leurs excès, la monstruosité enfouie en chacun d'eux. Sauf qu'évidemment, cette entreprise pétrie de bonnes intentions va peu à peu déraper, le prof se retrouvant pris à son propre piège, incapable de contrôler cette vague de plus en plus menaçante ...
 

Adaptée par Dennis Gansel, l’histoire de “Die Welle” est un succès dans les salles de cinéma d’outre-Rhin. C’est l’acteur Jürgen Vogel qui interprète le rôle si fort de ce professeur de sport allemand, Rainer Wenger, chargé d’animer dans le cadre d’une semaine civique, un cours sur l’autocratie. Pour ce professeur plutôt enclin à la rebellion et à la lutte, le thème ne fait pas mouche. Pourtant, quand un étudiant lui dira qu’aujourd’hui, avec le poids de l’histoire et de la culpabilité, une dictature ne pourrait pas se remettre sur pied en Allemagne ...
 

La vague - 7 «Pensez-vous qu’une nouvelle dictature soit possible [en Allemagne] ? » C’est la question que pose Rainer Wenger au groupe d’élèves qui lui a été confié, dans le cadre d’une semaine pédagogique et civique ayant pour thème l’autocratie. Bien sûr que non, répondent ses élèves. On leur a tellement insisté sur le passé peu glorieux du pays et la barbarie de l’Allemagne nazie ...
 

Alors comme ça, vous croyez qu’une nouvelle dictature est impossible ? Tout est dit dans cette question effrayante, qui résume le propos du film. Alors, si nous ne savons pas répondre à cette question, essayons donc, jouons le jeu pour voir. En Allemagne, aujourd’hui, dans le cadre d’un atelier, un professeur de lycée propose à ses élèves une expérience visant à leur expliquer le fonctionnement d’un régime totalitaire ...
 

Ce film est inspiré du livre du même nom de Todd Strasser, à cette nuance près que le livre se situe dans un établissement scolaire de Californie, contrairement au film qui donne une autre dimension au thème en nous situant en Allemagne. (Autant vous préciser que selon ce que j'ai lu à droite - à gauche sur la blogosphere, ce livre n'aurait comme seul mérite que de provoquer la réflexion, le style étant banal et plat, les personnages caricaturaux. Et que les faits ayant inspiré le livre n'auraient pas été vérifiés ...
 

Ce film se clôt à peu près comme « la Journée de la jupe » : un professeur et ses élèves sont enfermés dans une classe, un élève en plein délire tient une arme à la main, le prof a perdu le contrôle des troupes ( ne l'a sans doute jamais eu...) il y aura un mort et un blessé... Ces deux professeurs avaient-ils quelque chose en commun ? ...
 

D'après ce que j'ai lu, La vague (d'abord un livre, puis maintenant un film) est inspirée d'un fait divers qui s'est passé aux Etats-Unis. C'est le genre d'oeuvre que j'aurais bien vu dans une émission télé de mes jeunes années, "Les dossiers de l'écran", pendant laquelle on nous diffusait un film suivi d'un débat. En ce qui me concerne, j'ai trouvé La vague (Die Welle) bien écrite ...
 

Les premières images nous montre un type au volant d’une Peugeot 504 roulant à grande vitesse sur une autoroute allemande avec la radio à fond qui diffuse du rock. C’est Rainer Wenger (Jürgen Vogel) un prof de philo ? d’un lycée de Berlin au look un peu marginal arborant des tee-shirt punk et destroy et des idées anarcho tiers mondialistes. Pendant une semaine Wenger doit animer un atelier dont la thématique traite de l’éducation à la démocratie. Il aurait préféré travailler sur l’anarchie mais le voilà obligé d’aborder l’autocratie. Face à des élèves peu enclins à réfléchir sur un concept lié à un passé qui ne les concerne plus ou pas ...

Note : 3.4/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006