Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    10
    06
    2009

    La sirène du mississipi - François Truffaut

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , ,

     

    La sirène du mississipi,
    De


    Avec J-P. Belmondo, C. Deneuve, M. Bouquet
    Disponible en DVD

    Acheter La sirène du mississipi sur Amazon  

     

    Dans la neige suisse, Deneuve susurre à Belmondo un « Je vous aime » fragile, ce à quoi il répond un « Je te crois » plein de tendresse. Toute l’ambiguïté de leur relation au cours du film se résume dans cet ultime dialogue. Belmondo est sur le point d’épouser une femme avec qui il a intimement conversé par correspondance. Celle-ci doit arriver par bateau sur l’île de la Réunion où il l’attend nerveusement. Elle n’accostera jamais, du moins, pas la vraie femme… Grâce à un « adorable mensonge », Deneuve se présentera comme la bien-aimée tant attendue. Les nouveaux mariés s’adonnent alors à un jeu des apparences où Deneuve manipule et où Belmondo soupçonne petit à petit ...

    Lire la suite de la chronique de .

     

    Dédié à Jean Renoir, adapté, scénarisé et dialogué par Truffaut d’après un roman de William Irish intitulé « Waltz into Darkness » (pour acquérir les droits François Truffaut dut emprunter à Jeanne Moreau, Claude Lelouch et Claude Berri), c’est davantage vers le cinéma d’Alfred Hitchcock, que lorgne pourtant ce film-ci, lequel Hitchcock s’était d’ailleurs lui-même inspiré d’une nouvelle de William Irish pour « Fenêtre sur cour » ...

    Lire la suite de la chronique d'.

     

    La Sirène du Mississipi est peut-être le film le plus caractéristique d’une tension toujours présente dans le cinéma de Truffaut. Le même qui dit :« tout ce qui est dit au lieu d’être montré est perdu pour le public »(1), dit aussi : « [...] je suis littéraire. J’aime les phrases, j’aime les mots. » ...

    Lire la suite de la chronique de .


    Note : 2.6/5 (12 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006