Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

25
05
2008

Là où vont nos pères - Shaun Tan

6 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , ,

 

Là où vont nos pères,

De Shaun Tan

Publié chez Dargaud
Acheter Là où vont nos pères sur Amazon
 

Ce qu'il faut savoir à propos de Là où vont nos pères c'est avant tout qu'il s'agit d'une BD muette. Il n'y a aucun texte, « simplement » des images qui se succèdent. Ce n'est qu'à travers les images que se développe la narration et l'on ne trouve jamais ni dialogue ni phrase quelconque pour expliquer la situation. La deuxième chose qu'il faut savoir à propos de Là où vont nos pères c'est que jamais, auparavant, le terme de « roman graphique » n'aura aussi bien été employé. Là où vont nos pères est donc un roman graphique, un excellent roman graphique, et si j'étais un peu plus calé en BD que je ne le suis, je dirais volontiers qu'il s'agit du « meilleur roman graphique que j'ai jamais lu » ...

 

Lire la suite de la chronique d'.

 
C'est un bel album, une bande dessinée muette, certains disent un roman graphique. Cette succession d'images sépias, travaillées avec réalisme au point de faire penser à de vieilles photos jaunies, nous envoûtent un peu. Certaines d'entre elles sont rayées, abîmées, comme si elles provenaient de la pellicule d'un vieux film muet. Et ce film, découpé de manière magistrale, nous emporte ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Ce livre est de toute beauté. Les dessins, couleur sépia, et la mise en page des vignettes, structurée, pourrait nous faire penser que cet album est de facture assez classique, mais il n'en est rien. En effet, même si le personnage que nous suivons semble émigrer vers un pays connu, nous découvrons, avec lui, et avec surprise, qu'il débarque avec sa petite valise dans un pays étrange ...
 
La BD sans bulles. Avec Là où vont nos pères de Shaun Tan (The Arrival en VO), voilà bien une bande dessinée qui sort de l'ordinaire puisque les cases sont ... muettes. Une BD sans texte où seul le dessin parle de lui-même et se montre suffisamment expressif pour raconter quand même une (belle) histoire. Une idée originale mais aussi réussie, puisqu'ici «BD sans bulles» ne signifie pas «BD plate» ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Pour commencer, il y a un parti pris graphique et littéraire : raconter une histoire sans texte et pourtant pleine de bruits et de mots, avec des images qui oscillent entre réalisme et fantastique. Le ton employé, souligné par la teinte ocre et brune du dessin, place le récit sur un pont reliant deux mondes : les mondes réels et imaginaires, l'ancien monde et le nouveau monde, la fin agonisante du XIX° siècle et le XX° siècle naissant. C'est un travail de longue haleine qu'a accompli Shaun Tan : plus de quatre années pour accoucher de cette bande dessinée ...

 

Lire la suite de la chronique de .

 
Beau et brillant. C'est un coup de force extraordinaire que Shaun Tan a réalisé avce cette bande dessinée d'une expressivité exemplaire, dont l'éloquence est sans mots. Il nous conte une histoire au-delà des mots et c'est peut-être bien pour cela qu'aucune bulle n'apparaït. C'est précisèment ce mutisme qui fait la puissance de sa narration. Poétique, lyrique. Par petites touches. Une expression sur tel visage, un cadre enveloppé avec soin, une lumière particulière, une atmosphère magique dont certains éléments semblent sortir d'une peinture de Magritte ...

 

Lire la suite de la chronique de .


Note : 4/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006