Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

18
04
2009

La journée de la jupe - Jean-Paul Lilienfeld

11 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , , , ,

 

La journée de la jupe,

De

Avec I. Adjani, D. Podalydès, Y. Collette
Sortie le 25 Mars 2009 (Diffusion TV exclusive sur Arte le 20)
La journée de la jupe - Jean-Paul Lilienfeld
.
 

En avant-première, La journée de la jupe de Jean-Paul Lilienfeld avec Isabelle Adjani, Denis Poladydès, ... Encore un film sur la faillite de notre système scolaire et bien sûr après l'excellent (et primé) Entre les murs de Laurent Cantet, la comparaison est difficile. Très difficile. Dans La journée de la jupe, une prof (Isabelle Adjani) pète les plombs comme on dit et, par un concours de circonstances maladroites, se retrouve avec le flingue d'un élève dans les mains ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

"Entre les murs" a du souci à se faire quand on voit "La Journée de la jupe" qui sonne nettement plus juste si ce n'est le côté un poil trop théâtral de la mise en scène qui se passe justement en huis-clos dans le petit théâtre en sous-sol du lycée où un prof tente donner un cours sur Molière. Sonia Bergerac, professeur de français dans un lycée dit sensible de banlieue, arrive à son cours stressée, crispée, fatiguée, déjà à bout en ouvrant la porte de la classe dont on devine que ce n'est pas d'hier que ses élèves l'agressent. Pourtant, courageusement, elle tente de conserver sa place, demandant le silence, refusant de se faire tutoyer ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

C'est un film coup de poing. Certes, il y a un peu trop de clichés (collègue et proviseur), un peu trop d'exagération dans l'hystérie...(Cela dit j'ai déjà croisé une hystérique péter les plombs et cela ressemble de très près à cela). Un film admirable donc, où l'on retrouve Adjani dans un jeu qu'elle maîtrise parfaitement ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

L'intention est louable, l'idée de départ vendeuse : une prof de collège incapable d'assurer un zeste d'autorité au sein de sa classe de quatrièmes tombe par hasard sur une arme, craque et prend en otage ses élèves. La promesse d'un thriller en huis clos pour traiter du malaise social français : pourquoi pas. Adieu Bégaudeau, bonjour jupe mi-longue, bottes à talons plats et grands yeux bleus. Sauf que ça fait hic, couac, crac. ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

Pour son énième retour au cinéma (ou presque puisque La journée de la jupe était initialement destiné au petit écran), Isabelle Adjani frappe très fort. Après avoir éclipsé par son extravagante tenue son metteur en scène et attisé l’imagination du public et les quolibets de la presse lors de la Cérémonie des Globes de cristal en février dernier (lire à ce propos le très joli texte de CinéManiaC ), elle prouve ici si besoin était, qu’à défaut d’avoir su vieillir gracieusement, son talent d’actrice est intact ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

Une prof au bord de la crise de nerf... qui y plonge à pieds joints ! Ce film est une claque, un film qui frappe. Qui frappe d'abord par ce ton, ce réalisme et ces couleurs sombres qui évoquent les nordistes du Dogme, et puis ce huis-clos tendu, où il se pourrait y avoir toujours une prochaine victime. Le film démarre sur les chapeaux de roues, très vite la classe est prise en otage par cette prof à la fois extraordinairement forte et assurée dans ses paroles aux élèves, et fragile par l'acte qu'elle se trouve en train de commettre ...  

Lire la suite de la chronique .

 

Comme beaucoup de blogueurs ( ... ), j'ai vu ce (télé)film (qui sort en salle aujourd'hui, mercredi 25 mars 2009). D'ailleurs, est-ce un film ou un téléfilm? Je ne connais pas la différence (à part peut-être les moyens techniques). Personnellement, je ne savais pas que La journée de la jupe se donnerait sur Arte en avant-première. Je ne sais vraiment pas quoi en penser et ce que le réalisateur a voulu dire. Adjani est vraiment bien et les jeunes comédiens aussi. L'histoire aurait été vraiment excellente si tout s'était concentré en un huis-clos étouffant ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

Vu la semaine dernière sur Arte, ce film coup de poing, sorti en salle hier 25 mars, ne peut laisser personne indifférent. Porté par une Isabelle Adjani qui semble ne faire qu'un avec le personnage de Sonia Bergerac, une prof de français comme tant d'autres, qui s'apprête à affronter pendant les 60 minutes de son cours, des élèves au bord de l'insurrection. A peine a-t-elle refermé la porte de la classe qu'ils l'invectivent, la menacent, l'insultent. Visiblement déprimée, déjà usée avant l'âge, la jeune femme - au bord de la crise de nerfs ou d'épuisement - découvre soudain dans le cartable d'un arrogant jeune beur un pistolet dont elle va se saisir afin de retourner la situation à son avantage et faire en sorte que la violence change de camp ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

C'est l'histoire d'une prof qui pète un câble et décide de se servir de l'arme à feu qui lui tombe sous la main pendant un cours de théâtre. Qui fréquente comme moi les salles des profs a rencontré au moins un(e) enseignant(e) correspondant à ce profil, c'est-à-dire pas loin de craquer et pourquoi pas de faire n'importe quoi. L'idée de Jean-Paul Lilienfeld n'était pas mauvaise : créer un retournement de situation dans le rapport dominant/dominé, oppresseur/opprimé, et donner l'occasion au féminisme de s'exprimer autrement que par le biais de petites phrases ou d'actes aussi symboliques que vains ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

Isabelle Adjani n’aime pas qu’on dise d’elle qu’elle est « de retour ». Mais force est de constater qu’elle se fait rare, et que les occasions de la voir dans des projets intéressants ne sont pas légions, ces temps ci. La voici donc sur les grands écrans, après les petits ( le film a été diffusé sur Arte avant sa sortie en salle ) dans LA JOURNEE DE LA JUPE. Le film s’inscrit d’emblée comme un contrepoint moins naïf et plus violent à la récente palme d’or « Entre les murs » ...  

Lire la suite de la chronique de .

 

Nous sommes des spectateurs de télévision (plutôt que de cinéma) : nous entendons et voyons les acteurs du drame-fait divers, avec les yeux et les oreilles de la caméra télé : les gens qui s'expriment sont filmés pour les Actualités et le savent : répliques, parfois comiques, le plus souvent aberrantes, de drôles de propos à l'extérieur comme à l'intérieur ...  
 

Note : 3.9/5 (10 notes)


Imprimer   3 CommentairesCommenter  
>>

Commentaires

un pavé dans les carreaux du politiquement correct

Bravo !!! Enfin un pavé dans les carreaux du politiquement correct !!! le premier d'une longue série j'espère....Bravo à Isabelle pour son courage, sa remarquable interprétation, sa justesse de ton et de jeu, elle sait de quoi elle parle, contrairement à nos actrices "engagées" donneuses de leçons sur des sujets qui les dépassent. Que c'est bon un peu d'air frais dans ce pays confit de certitudes dogmatiques et corporatistes d'un autre temps !
Un beau coup de boule dans la gueule du mièvre et consensuel "entre les murs"

patriquinho - 21.03.09 à 11:22 - # -

Grandiose !

Je l'ai vu hier et j'ai été conquise par la prestation d'Adjani !
Ce film pose enfin les problèmes du système scolaire français. Il est temps, je pense, de prendre des mesures contre cette montée de violence. J'espère qu'ils seront peu nombreux ceux qui n'y verront qu'une caricature ...

Leiloona - 21.03.09 à 19:39 - # -

the nanar of the year

Vous cherchiez le navet de l'année, vous l'avez trouvé ! La journée de la jupe ! Une tragi-comédie fine comme du gros sel, pas drôle et bourée de clichés...

benoit - 22.03.09 à 23:26 - # -

Commenter

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006