Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

24
05
2007

Hard Candy - David Slade

5 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , ,

 

Hard Candy, 
De ,

Avec P. Wilson, E. Page, S. Oh
Sortie en salle prévue le 27 septembre 2006
Acheter Hard Candy sur Amazon
 

 
Quand une jeune fille de quatorze ans chatte sur internet, elle peut tomber sur ce que cherche son interlocuteur ou sur l’interlocuteur qu’elle cherche…. pour de superposables et inverses mauvaises raisons... Hayley Stark, ado surdouée et délurée va devenir davantage un cauchemar qu'un fantasme pour Jeff Kohlver, séduisant trentenaire photographe de mode. A moins que le cauchemar n'ait déjà démarré depuis bien longtemps pour Hayley… L’écran de l'ordinateur a la taille de l’écran, une part de gâteau au chocolat occupe également tout l’écran de cinéma ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Synopsis : Après trois semaines de discussion sur internet, Hayley une jeune fille de 14 ans et Jeff un photographe de 32 ans se donnent rendez vous dans un café pour la première fois. Rapidement l'homme trouve l'argument pour attirer la jeune adolescente chez lui.
Critique : Hard Candy est le premier film du réalisateur David Slade qui s'est fait un nom grace à la réalisation de spots publicitaires. c'est en partant d'un fait divers japonais que le producteur David Higgins a eu l'idée de base de ce film. Il a ensuite confié le projet au scénariste Brian Nelson, auteur de la série Loïs & Clark ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Un homme assez âgé, dans les trente, trente-cinq ans. Photographe, je crois. Oui, c'est ça, photographe, à moins que ce ne soit pas dit. Bref. Il la rencontre, tu vois, elle, la fille, elle a à peine 14-15 ans, mais elle fait bien plus, et en même temps pas du tout. Disons qu'elle a encore dans le corps (c'est terrible de dire une chose comme ça, mais c'est vrai, c'est une force de penser et de vouloir montrer ça, je m'étais dit en y pensant moi-même et en voyant le réalisateur qui le faisait), elle a encore, j'ai pensé, dans le corps, la trace de sa jeunesse, c'est encore une fille, son corps. Plus tellement, mais encore un peu, alors que le reste n'est que maturité, presque (pas tout à fait, là aussi, c'est un peu de la poésie) lucide ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Hayley et Jeff se sont connus sur internet. Elle est une très belle adolescente de quatorze ans et lui un séduisant photographe trentenaire. C'est elle qui a suggéré d'aller chez lui pour être plus tranquille, elle qui a voulu qu'il prenne quelques photos, elle qui leur a servi à boire et a commencé à retirer ses vêtements... Oui mais c'est elle la prédatrice ! Inversion des rôles sur fond de pédophilie et de justice personnelle. Pour son premier film, David Slade signe un huis clos, certes alléchant de prime abord, mais assez peu convaincant tout compte fait ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Ce thriller est une excellente surprise. Je n’en avais pas du tout entendu parler lors de sa sortie cinéma, et c’est bien dommage, parce qu’il mérite d’être vu. C’est le premier film de David Slade et j’ai appris qu’il avait reçu plusieurs prix au festival du film de Sitges en Espagne. Le film commence comme un remake de Lolita : un homme, photographe, beau gosse et une adolescente de 14 ans, mignonne et intelligente joue à un petit jeu de séduction. Lui est fringant, et riche. Elle est intello et très timide ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.7/5 (7 notes)


Imprimer   2 CommentairesCommenter  
>>

Commentaires

Il ya 2 fois matiere focale et pas Peyomedia concernant mon article...

Peyo - 24.04.07 à 16:23 - # -

C'est corrigé

Pas très tôt mais dès que je l'ai vu.

labosonic - 24.04.07 à 22:58 - # -

Commenter

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006