Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

02
03
2008

Capitaine Achab - Philippe Ramos

5 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , ,

 

Capitaine Achab,

De

Avec D. Lavant, J. Bonnaffé, B. Blancan
Sortie le 13 Février 2008
.

 

Libre adaptation de Moby Dick, comme on dit… Bien qu’il y ait une volonté affichée de moderniser l’entreprise, il ne faut pas s’attendre pour autant à une adaptation contemporaine ni même moderne du roman de Melville. Sauf le premier plan d’un sexe de femme, puis d’un long corps blanc dévoilé petit à petit par la caméra, celui d’une épouse morte, celui de la mère d’Achab, qui donne un ton entre réalisme et poésie qu’on retrouvera quelquefois par la suite. Car le film, bien qu’il s’en défende, ressemble beaucoup aux contes d’autrefois ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Le réalisateur Philippe Ramos s'attaque au long métrage Capitaine Achab, qui sortira le 13 février dans les salles obscures. Librement inspiré de l'œuvre d'Herman Neville, Moby Dick, le film trace la vie du grand capitaine, qui poursuivit la célèbre baleine blanche à travers les mers. Avec peu de moyens, mais des acteurs de talent ...
Lire la suite de la chronique de .

 

J’ai découvert Philippe Ramos à Clermont-Ferrand (bis). Dans une sélection parallèle était projeté Ici-bas, un étrange film d’une implacable rigueur qui se plaçait d’emblée sous la tutelle de Bresson, de Bernanos et de Bataille. C’est dire si l’on attendait avec curiosité la suite ! Elle vint sous la forme d’un premier long-métrage intitulé L’arche de Noé, film qui m’avait intéressé mais dont je serais incapable aujourd’hui de vous dire deux mots tant je l’ai complètement oublié ...
Lire la suite de la chronique du .

 

Difficile, lorsqu'on n'a pas lu Moby Dick, de repérer dans Capitaine Achab ce qui reste d'Herman Melville et ce qui naît de Philippe Ramos. Qu'importe : voici un film plein, rythmé, maîtrisé, que l'on imagine très respectueux du matériau de départ. Fasciné par l'oeuvre de Melville et surtout par le capitaine Achab, Ramos livre un portrait admirable car refusant toute psychologie et se méfiant cordialement de la poésie. Il offre un cinéma de l'épure, de l'humain, où chacun peut (et doit) se faire sa propre idée de chacun ...
Lire la suite de la chronique de .

 

Je dois dire que je n'ai jamais lu Moby Dick, monument de la littérature mondiale. Je ne connaissais pas Philippe Ramos, n'ayant jamais vu aucun de ses réalisations précédentes. Capitaine Achab est divisé en 5 chapitres comme dans un livre : Le père, Rose, Mulligan, Anne, Starbuck. Dès la première scène, j'ai été frappée par la beauté de l'image. Telle une nature morte, une femme, entièrement nue, est filmée en plan rappproché juste avant sa mise en bière ...
Lire la suite de la chronique de .

Note : 3.7/5 (3 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006