Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    29
    06
    2009

    Amerrika - Cherien Dabis

    6 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , ,

     

    Amerrika,
    De

    Avec H. Abbass, A. Shawkat, N. Faour

    : Sortie le 17 Juin 2009
    Amerrika - Cherien Dabis
    .
     

    Cherien Dabis est une femme magnifique, une silhouette et un visage d’actrice, mais elle a pour l’instant choisi de rester dans l’ombre et d’être derrière la caméra. Pour son premier film, et de son propre aveux, elle raconte en partie son histoire personnelle, soit celle d’une famille palestinienne qui fuit la guerre pour une ville dans l’Illinois ...
     

    Tiré du vécu de la réalisatrice Cherien Dabis, Amerrika brosse le portrait d’une mère palestinienne et de son fils immigrés aux Etats-Unis à l’orée de la guerre en Iraq. Soit l’intégration douloureuse, parsemée d’injustices éthiques et sociales, d’une famille qui ne recherche rien d’autre que la paix qu’elle n’a plus dans son pays d’origine. Paraît-il coup de cœur du dernier Festival de Cannes, Amerrika n’épargne aucun cliché ni raccourci simplistes ...
     

    La première scène à l’aéroport pourrait être assez cocasse si elle n’était dramatique. A la question « quel est votre pays d’origine ? », Mouna répond « nous n’avons pas de pays ! ». A la question « quelle est votre occupation », Mouna répond « oui, c’est ça, occupation depuis 40 ans ! ». C’est sans doute simple et naïf, mais suffisamment percutant et efficace ...
     

    Pour son premier long-métrage, la jeune cinéaste Cherien Dabis a choisi de traiter d’un sujet très personnel, puisqu’il évoque de manière indirecte l’histoire de sa famille. Ses parents ont fui la Palestine après la guerre des six jours et ont émigré aux Etats-Unis, où ils se sont installés définitivement. La réalisatrice est la première des enfants du couple à être née sur le sol américain et a vécu en première ligne la difficile intégration de sa famille dans des bourgades du Nebraska puis de l’Ohio, où la xénophobie est toujours monnaie courante ...
     

    C'est a priori un hasard, mais le titre original Amreeka du film de Cherien Dabis est devenu en "français" Amerrika, dont les quatre premières lettres résument bien l'esprit général de l'oeuvre. Le scénario raconte en effet l'arrivée aux États-Unis d'une femme palestinienne et de son fils, qui découvrent rapidement que l'Eldorado n'est pas si doré que cela ...
     

    L’exil. Quitter les territoires palestiniens, son chez soi, sa patrie qui n’est pas encore officiellement une. Las des allers-retours quotidien entre Palestine et Israël, las de longer ce mur (de honte..) , las de subir les files d’attente au check-point et d’encaisser bien trop souvent les vexations de trop jeunes soldats de Tsahal ...

    Note : 3.7/5 (6 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006