Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

30
05
2009

X-Men Origins: Wolverine - Gavin Hood

8 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , ,

 

X-Men Origins: Wolverine,
De

Avec H. Jackman, D. Huston, L. Schreiber

Sortie en salle le 29 Avril 2009
X-Men Origins: Wolverine - Gavin Hood
.
 
La campagne de promotion de Wolverine avait quelque chose de pas net. D'abord tout ce foin à propos du million de personnes ayant téléchargé illégalement le film après la mise à disposition d'une copie pirate (et même pas terminée) sur Internet. Puis cette fanfaronnade sur le thème « malgré la piraterie, nous ferons 80 millions de dollars en un week-end parce que tout le monde veut voir notre film ». Et enfin l'annonce, quelques jours avant la sortie internationale du film, de l'existence de 3 fins alternatives (d'une minute environ) réparties de façon aléatoire dans les salles. Bref, du flan, du flan et encore du flan, soit tout pour faire oublier qu'au centre de tout ça se cache un film ...
Lire la suite de la chronique de .
 
Sachez-le, avant d’être un X-Man, Wolverine a été un prequel. Oui. Détendez-vous, retirez votre cagoule, ce n’est pas contagieux. C’est simplement qu’il n’a pas débarqué comme ça, tombé de nulle part en 1963 dans un comic (oui, y’a plein de mots difficiles aujourd’hui, je pourrais aussi vous parler de « spin-off » qui n’est pas une cochonnerie non plus, mais ça serait trop pour un 1er mai) ou en 2000 grâce à Bryan Singer. Non, non, non ! Wolverine, en 1845 s’appelait Logan, j’aime bien Logan comme nom moi ...
 
Aprés avoir bouclé une premiere trilogie, les producteurs des X-Men ont jugé bon de lancer la production de deux films dérivés de la saga afin d'en expliquer les origines. La premiere a arriver sur les écrans concerne celui qui est certainement le plus populaire de tous les X-Men : Wolverine. Un film qui fait enfin la lumiere sur ce que recherche Logan dans toute la trilogie. Ce n'est ni Brian Singer ni Brett Ratner qui réalise cette préquelle mais Gavin Hood ...
 
Et de la côte d’Adam, Dieu créa Eve. Et de la série des films X-men, le merveilleux monde d’Hollywood a crée WOLVERINE. Voici donc venir le spin-of le plus attendu de l’histoire du cinéma super-héroïque avec dans le rôle titre Hugh Jackman, qui reprend ici les oripeaux du mutant griffu et animalesque, Wolverine ( qui serait le « Serval » en Vf, ne riez pas, ce fut très longtemps ainsi que les revues mythiques, Strange en tête, l’appelèrent ). Dur de se faire une opinion. D’un coté, il y aura les fans de la Bd, qui ne tarderont guère à se rendre compte de l’improbable purée concentrée à base de trente ans d’aventures mutantes, que constitue ce film ...
 
Wolverine, c'est Hugh Jackman pour la quatrième fois. C'est aussi un mutant amnésique, doté de griffes de métal, qui dans les épisodes précédent recherchait ses origines et se battait aux côtés de ses copains mutants eux aussi. Que s'est il passé dans la vie de Wolverine avant qu'il n'arrive dans l'école de Charles Xavier ? Bien entendu, ne comptez pas sur moi pour jouer le rôle du spoiler et vous dévoiler le contenu du film ...
 
Franchement déçue par X-Men3 qui était loin d'être à la hauteur des deux premiers épisodes des X-Men, Wolverine présente, pour moi, les mêmes travers que le dernier opus de la saga. Bien qu'efficace et haletant, le film n'est qu'une succession de scènes d'action sans profondeur ni saveur. Là où les deux premiers épisodes trouvaient leur intérêt dans un scénario recherché, intelligent, Wolverine, comme X-Men3 d'ailleurs, tient à un seul fil ...
 
On pouvait s’attendre à mieux de la part de Gavin Hood, réalisateur de ce vulgaire film d’action fantastique. Il se contente d’aligner des séquences spectaculaires mais très prévisibles, sans jamais prendre le temps de conférer une épaisseur psychologique au personnage, et d’explorer son côté sombre. Sans chercher à prendre le temps tout court. Ca commence dès l’introduction : on a à peine le temps de comprendre qui est qui que déjà, l’action s’emballe. Logan élimine son père, un homme alcoolique et violent, s’enfuit avec son frère Victor, lui aussi mutant ...
 
Ce film ça faisait un petit moment que je voulais le voir. C'est pas qu'il m'attirait plus que ça bien au contraire je craignais même le pire avant de rentrer dans ma salle de cinéma mais j'en ai tellement entendu d'avis mitigé que je voulais me faire ma propre opinion. Il y à le fait aussi que j'aime beaucoup les adaptations cinématographiques issue de comics donc "X-men origins : Wolverine" avait tout pour au moins me faire passer un bon moment. Du point de vue du scénario, je suis en tout cas aussi mitigé que les avis que j'ai pu lire jusqu'à présent. C'est divertissant certes mais une nouvelle fois on est bien loin des histoires captivantes qu'on pu nous procuré les deux premiers volets de la saga commencé par Bryan Singer ...

Note : 1.9/5 (8 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006