Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    28
    03
    2009

    Tulpan - Sergey Dvortsevoy

    4 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , ,

     

    Tulpan, 
    De ,

    Avec O. Besikbasov, S. Esljamova, A. Kuchencherekov
    Sortie le 4 Mars 2009
    Tulpan - Sergey Dvortsevoy
    .

     
    Le Kazakhstan n’est pas un territoire vierge pour le cinéma. On a déjà parlé ici de son plus grand représentant, l’excellent Darejan Omirbaev, auteur notamment de Kardiogramma, Tueur à gage ou La Route. Le Kazakhstan, c’est ce pays là qui abrite aussi Ulzhan, la belle institutrice qui accompagne Philippe Torreton dans son périple à travers la steppe kazakhe ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Récompensé à Cannes 2008 par le jury Un certain regard, Tulpan fait immanquablement penser à Urga, chef d'oeuvre de Nikita Mikhalkov, dans une version moins bercée d'illusions, sans doute un peu plus cruelle. Sergei Dvortsevoy fait du beau, du très beau cinéma, restituant à merveille les ambiances et les sensations. On est avec les personnages dans cette steppe kazakhe ; on les aide à s'occuper de leur élevage ; on vit et on vibre au son des chants puissamment interprétés par les femmes de la famille ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Dans ou plutôt sur la steppe kazakhe, immense et desséchée, où de minuscules brindilles peinent à nourrir le troupeau de brebis un tracteur fonce dans un raffut d’enfer (cette équipée presque sauvage m’a fait songer à Mad Max..incroyable mais cette image m’a traversé l’esprit je n’y peux rien), Boney M. s’égosillant sur un vieil air disco excitant et entrainant, le chauffeur et son passager Asa penché à l’extrême à l’extérieur de l’engin ...

    Lire la suite de la chronique chez .

     
    Mon problème principal avec le cinéma kazakh, c'est que tous les jeux de mots possibles avec yourte ont déjà été faits. L'autre problème, c'est que je ne suis pas certain que ce cinéma-là, je veux parler du cinéma ethno, soit véritablement ma tasse de thé... Sur la durée, tout du moins. C'est sûr qu'on ne peut a priori éprouver que de la tendresse pour ce cinéma fait avec trois bouts de ficelles (de yourte ?) ...

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 4/5 (6 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006