Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

30
04
2008

The Dead Girl - Karen Moncrieff

7 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , ,

 

The Dead Girl,

De

Avec T. Collette, B. Murphy, M. Gay Harden
Sortie le 5 mars 2008
.
 

Un film choc qui a secoué la compétition à Deauville où il fut présenté le dernier jour. Il ne faisait pas de doute en sortant de la salle que le film allait obtenir le Grand Prix et ce fut le cas ... En essayant ici de retranscrire les impressions que m’ont laissé ce film, je me rends compte que la force du film est dans l’entité qu’il représente, dans la conjonction de ses cinq récits dont il sera difficile ici de rendre la force en les détaillant. Je vais essayer tout en sachant par avance que cette critique va dévitaliser le film, ce qui est un comble compte tenu du sujet! ! ! Cinq histoires de femmes victimes présentées à un moment de leur vie où elles vont avoir un choix à faire ...
Lire la suite de la chronique de .
 

On retrouve dans The dead girl une ambiance qui rappelle la série Six feet under : une jeune morte, une fille qui travaille à la morgue, des personnages marginaux. La réalisatrice Karen Moncrieff, dont le premier film est resté inédit en France, s’est peut-être inspirée de son expérience de scénariste pour la série en 2003. Mais là où la série cultivait un humour noir décapant, le film s’en tient aux mystères qui entourent la mort d’une jeune femme ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Un cadavre dans un champ, un corps violenté abandonné. Voila le point de départ, le démarrage de cinq visions des choses, cinq regards, cinq tranches de vies. De la personne qui découvre le corps, gros plan sur ce dernier où déjà les fourmis insensibles entament leur reconnaissance ...
Lire la suite de la chronique chez .
 

Prix du Jury lors du dernier festival de Deauville, The Dead Girl, second long-métrage de Karen Moncrieff, est effectivement une belle surprise. A ne pas mettre entre toutes les moins néanmoins. La réalisatrice se confronte au sordide sans détour et livre un film parfois dur, à fleur de peau. Les premiers plans nous mettent tout de suite dans l'ambiance : le corps mutilé d'une jeune femme est découvert dans un champs aride. Gros plans sur les plaies, sur les insectes qui se nourrissent du cadavre. L'atmosphère est lourde et ne s'apaisera jamais ...
Lire la suite de la chronique chez .
 

Présenté le dernier jour du Festival du film américain de Deauville en septembre 2007, The dead girl de Karen Moncrieff, qui a obtenu le Grand Prix, ne m'a pas pleinement convaincue. Destins croisés de cinq femmes qui, à la suite d'une découverte macabre - le corps assassiné d'une jeune femme - vont être mis en perspective et nous être contés en parallèle comme des fragments autonomes. Toutes ces femmes sont des victimes : l'une ( Toni Collette ) est tyrannisée par sa mère infirme, une autre cherche en vain à faire le deuil d'une soeur ...
Lire la suite de la chronique chez .
 

Avant qu'il ne disparaisse des grands écrans, je parlerai du dernier Grand prix du Festival du cinéma américain de Deauville, The Dead Girl (littéralement, La jeune femme morte) de Karen Moncrieff. Cette oeuvre très bien ficelée est divisée en 5 parties dont les titres sont: l'étrangère, la soeur, l'épouse, la mère, la jeune fille morte. Chronologiquement, la dernière partie est celle qui précède toutes les autres. "L'étrangère" (Tony Collette) découvre le cadavre d'une jeune femme morte dans un champ derrière chez elle. L'événement permet à cette fille, mal dans sa peau, de s'émanciper enfin de sa mère tyrannique et de rencontrer un homme ...
Lire la suite de la chronique chez .
 

Qui dit film indépendant et casting foisonnant dit grosse curiosité, puisque autant de bons acteurs dans un si "petit" film ne peut qu'être une bonne nouvelle. D'où une certaine déception devant The dead girl, drame en cinq actes indépendants qui commence plutôt bien avant de s'effondrer en cours de route. Le principe est simple : raconter l'histoire de cinq femmes liées de près ou de loin à la découverte du cadavre d'une jeune femme dans un champ ...
Lire la suite de la chronique chez .

Note : 3.6/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006