Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    19
    07
    2007

    The Bubble - Eytan Fox

    7 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , ,

     

    The Bubble,
    D'

    Avec O. Knoller, A. Friedman, Y. Sweid

    Sortie en salle le 4 juillet 2007
    Acheter The bubble sur Amazon
     

    "The Bubble", c’est la bulle que tente de maintenir au-dessus d’elle la jeunesse progressiste de Tel Aviv, ville créée par des Européens qui ne connaissaient rien à la Méditerranée, comme Noam l’explique à Ashraf le soir de leur rencontre. C’est une bulle faite de rave, d’alcool et d’insouciance, comme pour mieux ressembler à toutes les jeunesses occidentales, et surtout pour oublier que le pays est en guerre depuis sa création ...
     

    Entre Tel Aviv et Naplouse, un check point. Noam (Ohad Knoller) un réserviste assiste une jeune palestinienne en train d’accoucher. Tout le monde ne pense qu’à soutenir cette jeune mère, l’ambulance arrive mais trop tard, l’enfant est mort-né. Un palestinien s’insurge et insulte les militaires responsables à ses yeux du décès de l’enfant. Fin de la trêve, l’armée reprend sèchement ses contrôles. Première scène de " The Bubble " le dernier film d’Eytan Fox, écrit avec Gal Uchovsky ...
     

    J’avais déjà été touché par cet amour impossible entre deux soldats israéliens dans Yossi & Jagger, intéressé par la complexité de la relation entre le fils homosexuel d’un ancien officier nazi et un agent des services de renseignement israélien dans Tu marcheras sur l’eau, et je continue sur ma lignée avec The Bubble, une histoire d’amour aussi torturée que le sont les relations entre les arabes et les israéliens, bien plus sérieuse et profonde que la comédie romantique française Mauvaise foi de Roschdy Zem ...
     

    Un cri de désespoir qui retentit, un très beau film que je vous invite à aller voir. Assurément, c'est une histoire d'amitié, d'amour d'abord entre trois israéliens de Tel Aviv, Noam revient des check point où le filtrage des palestiniens est long, souvent l'occasion d'humiliation ou de vexation tout dépend de l'officier en poste. Noam est disquaire et partage un appartement avec Yali qui s'occupe d'un café/salon de thé à la mode alors que la sublime Lulu est vendeuse dans une boutique de produits de beauté ...
     

    The Bubble est un film politique. Un film politique à l’américaine dans lequel on nous intime de nous identifier à l’un des personnages, surtout au personnage principal du jeune juif que l’on découvre dès la première image remplissant ses obligations militaires sur un barrage entre Israël et la Cisjordanie. Nous avons là, j’insiste, un film politique, genre en plein renouveau ces dernières année (Lord of War, Syriana, Good night and good luck...) ...
     

    Tout démarre par une rencontre catastrophique, à un de ces fameux Check-Point une palestinienne enceinte et certainement fatigué par la longue et humiliante attente perd les eaux, un jeune soldat Noam, secouriste intervient en attendant trop longuement l'arrivée des secours. Dans l'accouchement difficile le bébé ne peut-etre réanimé . Une tension monte que le jeune soldat et un palestinien Ashraf tente d'apaiser ...
     

    Après une scène d’introduction intense (un incident au check-point de Naplouse) qui pose le contexte, The bubble laisse place à un savant mélange entre Friends, Sex and the city et Queer as folk. C’est normal : le réalisateur Eytan Fox (réalisateur que je ne connaissais pas mais dont je verrais bien le précédent Tu marcheras sur l’eau) a participé à une série israélienne à succès (Florentine) basée sur la vie quotidienne des jeunes de Tel Aviv ...

    Note : 3.5/5 (11 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006