Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

25
06
2009

Tellement proches - Eric Toledano & Olivier Nakache

9 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , ,

 

Tellement proches, 
De & ,

Avec V. Elbaz, I. Carré, F-X. Demaison
Sortie le 17 Juin 2009
Tellement proches - Eric Toledano & Olivier Nakache
.

 
A l'heure où l'on réévalue les notions de solidarité et où l'on retourne aux valeurs familiales, Tellement proches va en son plus total sens contraire. Et malgré lui, semble-t-il. Chez Toledano et Nakache, on se déteste et s'insupporte autant qu'on s'aime et s'estime sauf que l'on ne montre pas ou mal cet amour. Voilà toute la difficulté (et l'échec) du film : s'amuser de l'agacement qu'il met en scène ...

Lire la suite de la chronique du .

 
La famille est un vaste sujet capable de donner les meilleurs comédies comme les drames les plus intenses. Un sujet d'inspiration sans fin qui alimente aujourd'hui Tellement Proches, nouvelle comédie française qui devrait rappeler a chacun quelques souvenirs. Tellements Proches est le troisieme film des réalisateurs Eric Toledano et Olivier Nakache. Rappelez vous c'est au duo que l'on doit l'un des succés surprises de l'été 2006 avec Nos Jours Heureux. Une véritable bouffée de fraicheur dans la comédie française emplie d'humour et de nostalgie. La nostalgie est toujours présente dans ce troisieme long métrage qui traite cette fois ci des liens famillaux ...

Lire la suite de la chronique du .

 
Eric Toledano et Olivier Nakache se sont rencontrés quand ils étaient directeurs de colonie de vacances. Leur expérience leur ont d’ailleurs inspiré Nos jours heureux, qui avait fait le bonheur de pas mal d’estivants en 2006. Ils reviennent trois ans plus tard, toujours aussi inspirés, avec un film sur le thème de la famille : Tellement proches. Alain et Nathalie sont chez Ikea avec leur fils Lucien, ingérable comme d’habitude ...

Lire la suite de la chronique de .

 
"Tellement proches" faisait parti de ses films que je souhaitait découvrir mais dont j'en faisais pas une grande priorité. N'ayant pas vu "Nos jours heureux" (ça devrait bientôt être le cas ^^), je n'ai pas forcément été tout de suite été attiré alors que pourtant des mêmes réalisateurs, j'avais adoré "Je préfère qu'on reste amis". Lorsque l'occasion d'assister à la dernière avant première parisienne du film s'est présenté en présence de l'équipe du film, c'est de bon cœur que je me suis déplacé espérant voir une comédie fraîche et divertissante ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Quel dommage que cette comédie qui démarre sur les chapeaux de roue et une insolence certaine en exposant pour mieux les démonter tous les travers et imperfections des familles qui se composent, se recomposent pour mieux se décomposer prenne soudainement un virage à 180° (360°?) pour finir dans de la pure guimauve dégoulinante ...

Lire la suite de la chronique .

 
En 2005, si le premier long-métrage réalisé par Éric Toledano et Olivier Nakache, Je préfère qu'on reste amis... était un peu passé inaperçu lors de sa sortie en salles, il avait toutefois réussi à susciter un élan de sympathie non négligeable avec le temps – et parfaitement justifié eu regard à ses nombreuses qualités (à commencer par un duo d'acteurs, Gérard Depardieu et Jean-Paul Rouve, au sommet de l'art et remarquablement mis en valeur par une histoire à la fois drôle, tendre et délicate) ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Certains voient dans ce film une comédie ultra speed. Il commence un peu ainsi. Mais attention à ne pas s'y m'éprendre... Même si la bande annonce et le pitch semble présenter ce film comme une farce familiale, ce ne sont pas du tout ces termes qui qualifieraient le film. Certes, pas mal de scènes, de gags et de dialogues prêtent à rire. Mais les réalisateurs ont pris le parti d'évoquer des sujets profonds et sérieux avec une apparente légèreté, simulée ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Jouer la carte de l’identification avec le spectateur, lui permettre de faire le lien entre ce qui se trame à l’écran et sa propre vie de famille : tel est le moteur du cinéma du duo Nakache – Toledano, qui s’est spécialisé dans le divertissement familial / sympa / chaleureux (aucune mention inutile). C’est à la fois la force et la limite de ce Tellement proches ...

Lire la suite de la chronique de .

 
Fort du succès de Nos jours heureux, leur second long-métrage, les sympathiques Eric Toledano et Olivier Nakache persévèrent dans la voie de la comédie « nostalgique » avec Tellement proches, qui repose à peu près sur les mêmes recettes, entre inspiration autobiographique, répliques cinglantes et ambiance de folie douce. Après un film évoquant leurs années d’éducateurs en colonie de vacances, ils s’inspirent cette fois d’anecdotes issues de leurs propres familles pour illustrer le thème des liens familiaux, souvent complexes ...

Lire la suite de la chronique de .


Note : 3.7/5 (6 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006