Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

03
07
2007

Sleepers - Barry Levinson

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 

Sleepers, 
De ,

Avec R. De Niro, B. Pitt, D. Hoffman
Sortie en DVD le 15 novembre 2006
Acheter Sleepers sur Amazon
 

 
Que dire à propos de ce film? C'est un film sombre qui traite d'un sujet délicat: la pédophilie et les mauvais traitements dans des institutions carcérales pour mineurs. Autant dire que le film n'est pas toujours facile à regarder, il y a des scènes très explicites qui peuvent peut-être choquer les plus sensibles ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
acte 1 : En 1966, à Hell's Kitchen, un quartier dur de l'ouest de Manhattan, quatre adolescents bronzent torse nu sur le toit d'un immeuble sur fond sonore de rock. Désoeuvrés et facétieux, ils mettent au point la prochaine bêtise à faire. La vie dans la "cuisine de l'enfer" est pourtant supportable. Quand ils ne subissent pas les disputes de leurs parents, les quatre enfants de choeur servent la messe du père Carillo (Robert de Niro) pour un salaire de 3 dollars ou regardent les patineuses nues s'habiller dans les vestiaires. Séduisant éclésiastique que le père Carillo-Robert de Niro, ancien voyou du quartier, rentré dans les ordres mais tentant de prêcher la bonne parole aux adolescents sur le terrain de volley ...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Encore un des films que je n’ai pas voulu voir car il était sorti en pleine « Brad Pitt Mania ». Vaut mieux tard que jamais, et y’a que les imbéciles qui ne changent pas d’avis. Joli casting en tout cas pour ce film : Robert De Niro, dans le rôle du prêtre prévenant, toujours parfait, Brad Pitt et Jason Patric impeccables, Kevin Bacon en tortionnaire terrifiant (N.B : ça fait 2 fois en moins de 15 jours que je vois Kevin Bacon dans un rôle de salaud, il aime les rôles durs ce garçon !). En revanche, la présence de Dustin Hoffmann, dont le talent n’est plus à prouver, est quelque peu sous-exploitée dans ce film ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.4/5 (7 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006