Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    25
    04
    2008

    Ploy - Pen-ek Ratanaruang

    4 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , ,

     

    Ploy,
    De

    Avec L. Panyopas, P. Sarasin, A. Sakuljaroensuk
    Sortie en salle le 16 Avril 2008
    Ploy - Pen-ek Ratanaruang
    Acheter Ploy sur Amazon
     

    Réalisé par Pen-ek Ratanaruang (Moonrack Transistor, Vagues invisbles), Ploy fait partie de ces films qui divisent en deux camps leurs audiences. Ici, nous sommes très déçu du résultat. Esthétiquement parfait, Ploy n’est en fait qu’une coquille vide et qui repose sur une histoire toujours à la limite du ridicule (en particulier dans les dialogues, pompeux et intellectualisant mais d’une vacuité confondante) ...

    Lire la suite de la chronique de .
     

    Entre rêve et réalité, le sixième opus du réalisateur Thaïlandais Ratanaruang, âgé de 46 ans, nous conte l'histoire de Wit et Dang qui débarquent à Bangkok, en provenance des Etats-Unis, pour assister à des funérailles. Ils s'installent dans un grand hôtel, chambre 6003, reclus de fatigue. Ce couple, encore jeune, vit à New-York depuis plusieurs années et semble traverser une période difficile sur le plan conjugal. Tandis que la jeune femme s'écroule sur le lit, son époux descend au bar pour y acheter des cigarettes ...

    Lire la suite de la chronique de .
     

    En une semaine, premier film mongol, et premier film thaïlandais au palmarés des Critiques Clunysiennes ! Je me souvenais bien d'avoir déjà vu un film thaï avant d'avoir commencer à rédiger mes critiques, le kitchissime "Les larmes du Tigre noir", de Wisit Sasanatieng, et en me le remémorant, je m'attendais donc à quelque chose d'assez dépaysant et d'un peu rococo en allant voir ce "Ploy". Côté dépaysement, pas grand chose à se mettre sous la dent ...

    Lire la suite de la chronique des .
     

    Pen-ek Ratanaruang est un cinéaste bien singulier. Qui d'autre que lui pouvait nous offrir ce Ploy cotonneux et érotique, un petit moment de douceur comme on nous en offre si rarement ? Clairement, personne. Après l'excellent Last life in the universe et un Vagues invisibles paraît-il très recommandable, le Thaïlandais frappe fort. Encore. Ça n'a pourtant l'air de rien : dans le bar d'un hôtel, un homme rencontre une jeune femme de bientôt 19 ans, Ploy, et lui propose de monter dans sa chambre faire un brin de toilette ...

    Lire la suite de la chronique de .

    Note : 4.5/5 (4 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006