Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

23
11
2007

Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde - Gore Verbinski

8 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , ,

 

Pirates des Caraïbes, jusqu'au bout du monde,
De
Avec J. Depp, O. Bloom, K. Knightley

Sortie en salle le 23 Mai 2007
Sortie en DVD le 23 novembre 2007
Acheter Pirates des Caraibes 3: Jusqu'au bout du monde sur Amazon
 

Après "Spider-Man" et avant "Shrek", voici la troisième livraison des aventures de Jack Sparrow et du bestiaire de ses faux amis et vrais ennemis. La question qui se pose est celle de l'intérêt d'un épisode supplémentaire, au delà de la vente de nouveaux produits dérivés. Après 2 h 48, soit onze minutes de plus que pour le précédent, la réponse ne s'impose pas, tant on retrouve les mêmes qualités et les mêmes défauts que dans les tomes I et II. Côté défauts, l'intrigue ne gagne pas en limpidité ...
 

Synopsis : La Compagnie Anglaise des Indes Orientales regen desormais en maitre sur les caraïbes et a quasiment éradiqué la piraterie. Meme l'infame Davy Jones obéit desormais à Lord Beckett. Seul neuf capitaines et leur équipage vont tenter de s'unir afin de reprendre le pouvoir mais il faudra d'abord retrouver Jack Sparrow disparu en mer.
Critique : Il aura fallu attendre dix mois pour enfin savoir ce qu'etait devenu Jack Sparrow depuis que le Kraken l'avait avalé à la fin du Secret Du Coffre Maudit. Oupps!!! désolé pour ceux qu'ils n'ont pas encore vu le deuxième épisode mais il ne devrait meme pas lire cette critique puisque son visionnage est indispensable à la comprehension de ce troisième opus. ...
 

Les deux seules choses qui auront suscité une activité cérébrale devant ce film grand public :
- “Oh, tiens, mais on dirait le mec qui joue Mr Kim dans la saison 2 de Prison Break ! Les cheveux courts ça lui va beaucoup mieux !” (Reggie Lee)
- “Putain, encore deux heures, j’ai trop envie de pisser, je vais pas tenir” ...
 

Avec ce troisième volet un peu volé au second voilà que dans la même veine on retrouve nos compères Barbossa, William Turner, Elisabeth Swan, Lord Becket, Davy Jones mais encore Calypso et bien sûr l'ineffable et toujours aussi affriolant Capitaine Jack Sparrow. C'est tout bonnement excellent, petite bouffée d'oxygène, je ne pense pas en avoir besoin mais cela fais toujours du bien de se retrouver devant ce genre de film qui n'a à la fois rien d'exceptionnel mais qui est tout simplement divertissant au possible ...
 

On retrouve dans cet ultime épisode nos pirates déjantés qui vont nous amener jusqu'au bout du monde, et même au-delà, dans le royaume des morts. Ce chapitre s'en retrouve nettement plus tourné vers le fantastique, voire même le mystique. Cela reste limité, mais ça plombe le côté très léger des numéros précédents. On se retrouve à plusieurs reprises avec des passages qui cherchent à donner une ambiance un peu plus sombre, plus tragique. Ce n'est ni mal fait, ni bien fait, mais aisément supprimable ...
 

On avait laissé Jack Sparow dans les lymbes de Davy Jones. Le couple Will Turner et Elizabeth n'était pas au mieux de leur forme. Vous comprenez à mon ton que je n'étais pas spécialement emballé d'aller voir le troisième épisode des aventures de ces pirates. J'avais adoré le 1, j'avais apprécié le 2 mais j'avais été agacée par la fin du 2 qui nous "forçait" à venir voir le 3 si nous voulions avoir la fin. Et là j'ai été encore très énervée par la fin qui nous présage presque un 4 après m'être ennuyée pendant plus de 2 heures ...
 

Gore Verbinski, le réalisateur qui a adapté la série des “The Ring” nous présente la fin des aventures du pirate shooté aux amphets et fan des Rolling Stones : Jack Sparrow. le Pirates des Caraïbes 2 mettaient aux prises Jack avec le terrible Davy Jones, capitaine du Flying Dutchman ainsi qu’une bête ignoble et gigantesque : le Kraken ...

Note : 3.5/5 (13 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006