Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

15
05
2008

Paranoiak - D.J. Caruso

7 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , ,

 

Paranoiak,

De

Avec S. LaBeouf, C-A. Moss, D. Morse

Sortie le 22 août 2007
 
Acheter Paranoiak sur Amazon
 

Synopsis : Encore sous le choc de la perte de son père dans un accident de la route dont il se croit responsable, le jeune Kale dépasse les bornes une fois de trop en frappant son prof d'espagnol. Desormais résigné à résidence pour toutes les vacances d'étés, pour comble son ennui il commence a epier ses voisins. Jusqu'au jour où il commence a soupconner l'un d'entre eux d'etre un tueur en série.
Critique : Apres Transformers, Paranoiak est le second film de l'été avec la nouvelle coqueluche d'Hollywood, Shia Laboeuf. C'est avec ce thriller qu'il a su se faire connaitre et decrocher un rôle dans le quatrième Indiana Jones. C'est egalement le troisieme film de DJ Caruso, réalisateur influencé par Alfred Hitchcock qui signe ici une sorte de version pour ados de Fenetre Sur Cour. Le scenario de cette relecture est signée Carl Ellsworth, un scenariste a qui l'on doit le thriller Red Eye de Wes Craven.
 

Le film est une grosse machine issue des productions ciblées ados où tout est surligné de façon incroyablement voyante, chaque mouvement, chaque émotion, chaque situation, est accompagné d'une musique type, souvent assourdissante, pour danger, tristesse, amusement, etc... Le fils pousse la porte du bureau de son père mort, ambiance tamisée et petite musique douce, etc ...
 

Comme bien souvent, le Disturbia de la VO est devenu un improbable Paranoïak en "français". Pourtant, ce drôle de titre semble presque cohérent en regard du film de DJ Caruso, qui mêle film pour ados (blagues potaches, parents relous, galères de ouf) et gentil thriller un peu hi-tech. Comme si Alfred Hitchcock livrait une version totalement détachée de Fenêtre sur cour. Que ce soit bien clair : Paranoïak n'est pas un film qui fait peur. Le mieux, c'est que ça semble volontaire. Sans doute échaudé par une expérience malheureuse dans le domaine du thriller (Taking lives), Caruso a privilégié la fraîcheur au frisson. Et trouve en Shia LaBeouf (mais quel nom affreux) un héros d'exception, ado à la gueule d'adulte ...
 

Kale, qui a perdu son père dans un tragique accident, ce qui explique qu’il ait frappé son prof d’espagnol, … Vous ne voyez pas le rapport. Mais il faut bien, qu’il soit malgré tout le gentil ! Bref, Kale est, muni de son bracelet électronique (12$ par jour de location), obligé de passer trois mois chez lui, et qui plus est privé de Xbox et autres loisirs. Alors il s’ennuie, et parce qu’une charmante voisine emménage en face, il commence à espionner ses voisins. Comme dans fenêtre sur cour, enfin presque !, notre Kale surprend les agissements troubles de son voisin le ténébreux M Turner, qui pourrait être ce meurtrier que l’on recherche ...
 

Placé sous contrôle judiciaire après avoir asséné un splendide direct du droit à son prof d'espagnol, Kale, 17 ans, doit purger sa peine à domicile et est interdit de sortie. Son seul exutoire : épier ses voisins à la jumelle, observer leurs habitudes, leurs déplacements, leurs incongruités, tenter d'en déduire leurs petits et leurs grands secrets. Et Kale, jamais à court d'imagination, prend à ce petit jeu un plaisir considérable. Mais le jeu prend soudain une tournure inquiétante, lorsque Kale et sa nouvelle copine ( une voisine épiée sous toutes les coutures... ) découvrent qu'un autre de leurs voisins, l'énigmatique Mr. Turner, pourrait bien être... un tueur en série ...
 

Thématique déjà exploitée par Hitchock en 1954 dans Fenêtre sur cour (Rear Window) puis remise au goût du jour dans les années 98-99 avec Christopher Reeve pour un remake télévisé, le voyeur occupationnel qui découvre un tueur dans son voisinage revient en force dans Paranoïak, avec le jeune Shia LaBeouf dans le rôle d’un adolescent affecté par la mort de son père ...
 

Un ado de pas encore 18 ans, suite au décès de son père, est condamné au port d'un bracelet électronique pour une agression envers son prof. Une punition somme toute commode pour l'ado qui peut se consacrer à toute sorte d'occupation : jeu en réseau, i-pod, télévision, jusqu'à ce que sa mère mette le frein. Pour l'ado, il ne lui reste plus qu'une seule occupation : mater les voisins à l'aide de ses jumelles et de son caméscope. Après Transformers, Shia Labeouf nous revient avec un nouveau film clairement orienté vers les ados ...

Note : 3.3/5 (6 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006