Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    03
    11
    2007

    Ocean's 13 - Steven Soderbergh

    7 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , ,

     

    Ocean's 13,
    De

    Avec G. Clooney, B. Pitt, M. Damon

    Sortie en salle le 20 juin 2007
    Ocean's 13 - Steven Soderbergh
    Acheter Ocean's 13 sur Amazon
     

    Le numéro de trop ? Avec Ocean’s 11, Steven Soderbergh créait la surprise. Une intrigue prenante, une pléiade d’acteurs qui visiblement prenaient plaisir à jouer et à jouer ensemble, bref du grand spectacle hollywoodien. L’opus suivant montait en intensité et conservait ce plaisir évident sans lutte entre monstres sacrés, il introduisait en plus un Vincent Cassel au mieux de son charme. Pour cette édition, c’est plus poussif. Le scénario est le plus souvent inutilement alambiqué, avec des rebondissements superflus. Bref on sent qu’il faut innover à tout prix et ne pas laisser au spectateur le temps de réfléchir. Alors tout se complique ...
     

    Quelques mois à peine après The Good German, le tiquet Steven Soderbergh – George 'What else ?' Clooney est de retour avec Ocean's 13 (ou Thirteen pour la version originale et qui aurait aussi du être, logiquement, le titre en France compte tenu de ceux des autres épisodes, mais curieusement, cette fois on nous a foutu le chiffre...), troisième volets de la saga « Ocean » qui comptait jusque-là un « Eleven » excellent et un « Twelve » agréable. Le film est sorti hier en France et c'est hier soir que j'y suis allé, sans prendre en compte l'accueil mitigé qu'a reçu le film à Cannes ...
     

    Je suis allé à reculons voir ce troisième épisode de la saga de Mr Ocean et de ses accolytes Robins des Casinos, tant la critique est unanime à dénoncer la mollesse et l'inintérêt de ce film. Mais l'indigence de la programmation des sorties, et la confidentialité de la distribution des films potentiellement intéressants m'ont poussé vers "Ocean Thirteen". Les reproches en partie justifiés à l'encontre du film sont les mêmes que l'on peut adresser aux divers sequels qui font le gros de la programmation de cette année ...
     

    Disons que c’est conjoncturel, de faire de la suite à tout prix. Je ne vais pas épuiser le recours rédactionnel déjà éreinté par tout ce que les médias comptent de critiques cinéma (sans parler des bloggeurs !) qui consisterait à dire “2007, l’année des troisièmes, après Shrek, Spiderman, Pirates des Caraïbes, etc”. Ce serait trop facile. Et puis je l’ai déjà fait pour Shrek le troisième, alors je passe mon tour sur cette critique là ...
     

    Je commence d'abord par préciser que je fais parti des très rares personnes à avoir préféré le 12 au 11. Le premier épisode était certes très classe et très bien réalisé, mais il ne m'a jamais passionné. Le deuxième m'a beaucoup plus amusé, bien que bourré de petits défauts. Celui qui clot le triptyque est un mélange de ses prédecesseurs. Comme le premier, l'histoire est simplement celle d'un casse, mais la réalisation est plutôt remuante, comme dans le second. Les membres de l'équipe à Danny n'ont pas changé d'un iota. Danny et Rusty sont toujours aussi classe ...
     

    "Les treize d'Ocean". Au fil des épisodes de la trilogie grand public de Soderbergh, les "Ocean's...", le titre a fini par ne plus rien signifier, si ce n'est la présence de Danny Ocean. En effet, le fait est que, dès le deuxième opus, Ocean's Twelve, on ne comptait jamais douze personnes dans la bande. Cela semble avoir été le signe de la transformation en machine à fric ...
     

    “Bon j’ai une super idée, on va faire un film avec que des acteurs connus, comme ça sur l’affiche ça fera super bien. - Ok mais le scénario c’est quoi ? -Pas la peine de scénario, ce qui compte c’est qu’ils voient l’affiche, qu’ils payent leur place et après peut importe, on a l’argent donc c’est bon.” C’est peut-être à ça qu’à ressemblé la création de ce film ...

    Note : 3.4/5 (7 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006