Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    10
    03
    2009

    LOL (laughing out loud) ® - Lisa Azuelos

    7 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , , , ,

     

    LOL (laughing out loud) ®,
    De

    Avec S. Marceau, C. Theret, A. Astier

    Sortie en salle le 4 Février 2009
    LOL (laughing out loud) ® - Lisa Azuelos
    .
     

    Une info absolument fascinante pour commencer : Lisa Azuelos est la fille de Marie Laforêt. Oui, la grande chanteuse, l'interprète de Marie douceur, Marie colère, reprise du Paint it black des Stones. Bref, tout cela n'a peut-être rien à voir avec Lol, mais c'est toujours agréable de donner à entendre un peu de bonne musique. De la bonne musique, d'ailleurs, Lol en regorge, de Supergrass aux Stones (pour You can't always get what you want, cette fois). Soit uniquement des morceaux qui datent, pas du tout en phase avec ce qu'écoutent la plupart des djeunz d'aujourd'hui. Un déphasage totalement représentatif de la représentation de la jeunesse selon Azuelos, qui pense avoir tout compris aux ados parce qu'elle a observé une demi-douzaine de petits bourges qui ressemblent tous aux membres des BB Brunes ou aux héroïnes des pubs pour les cahiers Oxford ...
     

    Lol, tout le monde sait ce que ça veut dire aujourd’hui, sauf nos parents sans doute. Cette expression siglée définie en partie la jeune génération des années 2000. Lol est aussi le diminutif de Lola, une lycéenne très bien dans sa peau et ses baskets. Le film évoque une année scolaire de la vie d’une bande de jeunes gens d’un lycée bourgeois parisien. Sans doute la jeunesse actuelle dans toutes ses composantes ne s’y retrouvera pas complètement mais l’évocation de cette tranche de vie, par ce qu’elle est sincère, devrait tout de même toucher un assez large public ...
     

    Malgré les réticences de pas mal de blogueurs au sujet de ce film, je suis allée me rendre compte sur place... Salle comble avec containers de popcorns comme BO dans la salle... Public de tous les âges... Je sais que ce billet ne va pas être sympa en brossant les lecteurs dans le sens du poil... Mais disons-le d'entrée, ce que j'ai trouvé insupportable dans ce film et qui résume en une scène dupliquée tout le problème de l'approche du film : c'est l'enchaînement plusieurs fois de suite des images de la fille qui va coucher avec un mec avec celles de la mère copine dans les draps de son nouveau mec (et les deux disent, il faut l'entendre pour le croire!!! "c'est la première fois..."), une étreinte partout, la balle au centre. La fusion mère-fille, c'est déjà lourd (pardon, relou, tout le film est dialogué en "je le kiffe grave et c'est trop relou, putain", etc ...
     

    Un ces temps moroses, pour se divertir, on peut aussi aller voir des films légers, sympathiques, drôles, juste divertissants et tout de même touchant tel que LOL. On rit de bon coeur, on ne se tort pas ni l'esprit pour comprendre, ni l'âme (devant tant d'horreurs, de difficultés à vivre). Presque 30 ans après la Boum, on retrouve avec plaisir Sophie Marceau ...
     

    Enfin des ados, disons plutôt des djeun’s ® des beaux quartiers parisiens, fumant bien sûr des joints, apprentis rockeurs à leurs heures et dont les parents sont soit divorcés soit coincés, soit les deux évidemment. Malgré tout, ils restent à la recherche du véritable amour avec un grand A comme "Ah bon ?". On peut certes passer un bon moment devant cette fable légère aux acteurs par ailleurs très justes, comme on peut être attristé du peu d’imagination dont font preuve les scénaristes des comédies françaises actuelles. Déjà comparé à La Boum par quelques journaleux tout aussi inspirés, cet ersatz de comédie générationelle ne tient malheureusement pas la route ...
     

    La bande-annonce de LOL laissait présager une comédie teenage un peu facile, à mi-chemin entre le bon téléfilm de TF1, et la comédie américaine un brin romantique. En réalité, LOL est bien mieux que ça, et ne pas aller le voir “parce qu’on ne se sent pas concerné” est une erreur de jugement pardonnable mais qui vous fera rater une comédie fraiche et divertissante ...
     

    Lola est une acharnée de l'ordinateur et du téléphone mobile, c'est pourquoi elle porte si bien son surnom. Il faut dire que ses amis de lycées sont au diapason, prêts à tout moment à dégainer afin de partir dans d'interminables et insignifiants messages. Au lycée on chahute, on s'épie, on se jalouse, on se dénigre, on s'empoigne de temps en temps, on s'embrasse beaucoup, on s'enlace et parfois on étudie. Il faut avouer que le personnel enseignant n'est pas toujours à la fête face à ces élèves goguenards et plus soucieux de leurs flirts ...

    Note : 3/5 (6 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006