Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    15
    05
    2008

    Le voyage du ballon rouge - Hou Hsiao Hsien

    5 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , , , ,

     

    Le voyage du ballon rouge,
    De

    Avec J. Binoche, S. Iteanu, S. Fang

    Sortie en salle le 30 janvier 2008
    Le voyage du ballon rouge - Hou Hsiao Hsien
    Acheter Le voyage du ballon rouge sur Amazon
     

    Pour Hou Hsiao Hsien, Le Voyage du Ballon Rouge est le premier film qu’il tourne en dehors de l’Asie. A l’exception de Café Lumière, réalisé au Japon dans le cadre d’un hommage à Ozu, tous ses films avaient été jusque là conçus chez lui, à Taiwan. Le Voyage du ballon rouge est une commande du musée d’Orsay, soit le prétexte à un voyage impressionniste dans les rues de Paris et à un hommage à un film cher au maître taïwanais, Le ballon rouge d’Albert Lamorisse (1956). Simon à sept ans. Un mystérieux ballon rouge le suit dans Paris. Sa mère Suzanne (Juliette Binoche) est marionnettiste et prépare son nouveau spectacle. Absorbée par sa création, elle se laisse déborder par son quotidien et décide d’engager Song Fang, une jeune étudiante en cinéma, afin de l’aider à s’occuper de Simon ...
     

    j'ai été sous le charme discret du Voyage du ballon rouge, réalisé à Paris. De la délicatesse, de la douceur, de la tendresse, une finesse dans l'observation qu'il porte pour ses deux cultures étrangères, un rythme particulier, entre le statique et le mouvement (de la ville, de l'intériorité des personnages). Dans le ballon rouge, certaines scènes sont étonnantes de naturel, contenant une belle intensité humaine. Je ne suis vraiment pas fan de Juliette Binoche, mais je dois dire que ce rôle lui permet une belle performance ...
     

    Jamais deux sans trois ! Après le dernier opus de Gregg Araki et, dans une moindre mesure, celui de Tim Burton, c’est au tour du grand Hou Hsiao-Hsien de nous décevoir avec son Voyage du ballon rouge, hommage au fameux film pour enfants réalisé par Albert Lamorisse en 1956 le ballon rouge (pas vu !). Le plus grand reproche que l’on puisse faire à l’auteur des Fleurs de Shanghai, c’est d’avoir réalisé un film français. Qu’il tourne en France, soit ! Ce n’est pas là le problème. Nous pouvions même espérer qu’il soit aussi inspiré que lorsqu’il tournait au Japon, sur les traces d’Ozu, son très beau Café lumière ...
     

    Que les fans à barbe du Ballon rouge ne s'insurgent pas : Hou-hsiao Hsien n'entend pas réaliser un remake du film d'Albert Lamorisse. Simplement de glisser sur l'aspect merveilleux et mystérieux d'un film qui marqua plus d'un jeune spectateur. Pour le reste, HHH signe un film assez étrange, aussi parisianiste que les précédents étaient sinophiles, typiquement le genre d'oeuvre d'auteur qui fait fuir, mais avec un charme gros comme ça. C'est l'histoire... d'une jolie femme un peu trop blondasse qui prépare un spectacle de marionnettes, de son fils un peu ailleurs, d'une baby-sitter ...
     

    Voila pour m'excuser d'avoir évoqué un film trop connu à savoir Le Roi et Le Clown (tout de même deux semaines à l'affiche, puis gros succès en Corée) j'ai décidé de faire pénitence et de revenir avec un film bien plus modeste à savoir Le Voyage du Ballon Rouge, tourné en 30 jours, avec un budget certainement insignifiant. Bref il est passé si inaperçu que j'ignore sa date de sortie au cinéma il est passé récemment dans les salles de ma ville mais apparement il serait déjà sorti en 2006 ...

    Note : 3/5 (2 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006