Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

14
02
2009

La voix - Arnaldur Indridason

3 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, ,

 
La voix,


Disponible chez Métallié

La voix - Arnaldur Indridason
Acheter La voix sur Amazon
 

 

 

Dans un hôtel de luxe de Reykjavik, un portier faisait office de père Noël pour la période des fêtes de fin d’année est retrouvé assassiné à coups de couteau dans un cagibi qui lui servait de « chambre » depuis plusieurs années, dans la cave de l’établissement. Il est en outre dans une posture délicate, avec un préservatif sur lequel on relève des traces de salive. Il venait aussi d’être licencié. L’enquête, menée par l’inspecteur Erlendur, à la vie personnelle assez chaotique, fait vite apparaître que la victime est un ancien « enfant star » à la Shirley Temple, à savoir qu’il avait, étant jeune, une voix merveilleuse qui lui a permis de connaître une célébrité aussi grande que fugitive (...)

Lire la suite de la chronique de .

 

L'exploration du grand nord continue , même si Arnaldur Indridason n'est pas un inconnu après la Cité des jarres et surtout l'excellente Femme en vert. Voici ce très bon auteur islandais de retour avec un troisième polar traduit en français : la Voix. Arnaldur Indridason et son inspecteur Erlendur déambulent cette fois dans les froids couloirs d'un hôtel à touristes où, comme d'habitude dans ce genre de roman, on vient de découvrir un cadavre (...)

Lire la suite de la chronique de .

 

Encore une fois Arnaldur Indridason m’a littéralement transporté. Cette fois, l’enquête se déroule en huit clos dans un des luxueux hôtel de Reykjavík à cinq jours de noël. Malheureusement on a tué le père-noël. Pire, il est retrouvé, dans le sordide cagibi qui lui servait d’habitation, le pantalon baissé, un préservatif encore sur le sexe. Comme dans les deux précédents “épisodes” des enquêtes du commissaire Erlendur, le mystère se s’élucide au fur et à mesure de la lecture (...)

Lire la suite de la chronique de .


Note : 3.6/5 (15 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006