Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

06
05
2009

La Première étoile - Lucien Jean-Baptiste

7 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , ,

 

La Première étoile,
De

Avec L. Jean-Baptiste, A. Consigny, F. Richard

Sortie en salle le 25 Mars 2009
La Première étoile - Lucien Jean-Baptiste
.
 
Sorties de quelques exceptions, les comédies françaises tournent toujours autour du même niveau, oscillant invariablement entre le lourd et le médiocre, incapables de fournir de vrais efforts. C’est un peu le cas de cette Première étoile, qui d’ailleurs n’en mérite pas beaucoup plus, de Jean-Baptiste Lucien (la voix française de Will Smith) qui signe là sa première réalisation ...
Lire la suite de la chronique de .
 
Prenez des gens habitués à évoluer sous des climats chauds et emmenez-les dans un coin paumé de France, où il fait grand froid, tellement froid qu’il ne pleut pas, là-bas, non, il neige… Imaginez qu’ils y vont en voiture et que leur voyage n’est évidemment pas de tout repos… Ajoutez à cela une pointe de ces dialectes incompréhensibles mais ô combien chaleureux qui font le charme de nos régions, au sens large du terme. Plus des petits mensonges et des belles romances, des ronchons qui se révèlent généreux et une histoire de postier ... Ca ne vous rappelle rien ? Bienvenue chez les Ch’tis peut-être ? Ben non, raté, il s’agit de La première étoile, de Lucien Jean-Baptiste ...
 
Il est difficile de dire du mal de La première étoile, tant la principale qualité du film de Lucien Jean-Baptiste est sa sincérité et sa fraîcheur. Pour son passage derrière la caméra, l'acteur (vu dans 13 m² et dans la saison 1 de Caméra café) a choisi la carte de la tendresse en envoyant une famille noire de Créteil s'essayer aux joies du ski, et ce malgré une absence criante de moyens financiers. En résulte une gentille comédie bien propre sur elle, un hymne à la tolérance mené par des personnages attachants, un spectacle familial ...
 
Jean-Gabriel est « paresseux comme un mâle antillais », comme c’est un antillais acteur/réalisateur qui le dit, on ne risque rien. Bien qu’au chômage, il passe son temps à dépenser le peu d’argent qu’il a au PMU avec ses copains au lieu de chercher du boulot. Pourtant Jean-Gabriel est marié à la très blanche et très triste Anne Consigny, oups pardon, Suzy qui se crève dans un boulot pas terrible ...
 
On sent parmi la critique comme un syndrome "Bienvenue chez les Ch'tis", la peur de passer à côté de ce qui serait la surprise de l'année, et ce alors que Gad Elmaleh et son "Coco" atteignent 2,4 millions de spectateurs en 15 jours malgré un éreintement quasi unanime. En cette période de crise économique et de déprime sociale, il y a visiblement une autoroute qui s'ouvre pour les comédies, puisque "La Première étoile" approche du demi million en première semaine, avec il est vrai dans ses bagages le Prix du Public et le Grand Prix du Jury au festival de l'Alpe d'Huez ...
 
Grand prix du Jury et Prix du public lors du dernier festival de comédie de l’Alpe d’Huez, La Première étoile est un petit film honnête et sincère, chaleureux et drôle, une heureuse surprise. Lucien Jean-Baptiste incarne le rôle d’un père qui peine à subvenir aux besoins de sa famille et qui dilapide le peu d’argent qu’il gagne au tiercé. Son épouse (Anne Consigny) n’en peut plus et ne supporte pas son insouciance lorsqu’il promet le rêve illusoir de promener sa petite famille… au ski. Au delà des difficultés financières que rencontre la famille, le projet est d’autant plus risibles aux yeux de ses proches qu’il ne semble pas naturel ...
 
Qu'il est gentil ce Jean-Gabriel mais qu'il est crispant aussi! L'homme vit sur son nuage, loin des réalités de la vie, inconscient du mal qu'il provoque au sein de son foyer et du désespoir qu'il suscite chez sa mère. Le travail lui fait peur, seul le métier de journaliste semble éveiller en lui une passion. Par contre les copains l'apprécient et surtout le patron du PMU de cette cité de Créteil où beaucoup de jeunes ne connaissent que leur quartier. C'est pourquoi, lorsque Jean-Gabriel annonce qu'il part aux sports d'hiver avec sa famille, il provoque l'hilarité générale et l'étonnement de tous ...

Note : 3.5/5 (6 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006