Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

28
05
2008

La mémoire des murs - Tatiana de Rosnay

4 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , ,

 
La mémoire des murs,


Disponible en Poche

Acheter La mémoire des murs sur Amazon
 

 

 

Pascaline, fraichement divorcée, vient de s’installer dans l’appartement de ses rêves… Seul bémol : elle fait des cauchemars horribles, elle ne dort presque plus… Quelque chose se passe ou s’est passé dans sa nouvelle chambre. Effectivement, Pascaline découvre qu’une jeune fille a été sauvagement assassinée, par un tueur en série, dans cette pièce. Elle se donne alors pour objectif « vital » de se plonger dans cette sinistre saga (...)

Lire la suite de la chronique de .

 

Alors que Pascaline s'installe dans son nouvel appartement, on espère, avec elle, que tout va s'arranger - ainsi qu'elle le souhaite - qu'elle va se remettre de son divorce, enfin penser à elle, vivre un tournant heureux de sa vie. Mais les nausées la prennent dès qu'elle monte les marches qui mènent à son logement. Les insomnies l'empêchent de dormir (...)

Lire la suite de la chronique d'.

 

Quand j'ai reçu le mail proposant de m'envoyer "La Mémoire des murs", aux éditions Héloïse d'Ormesson, j'ai tout de suite donné mon adresse... Le post que j'avais rédigé sur "Elle s'appelait Sarah"se terminait ainsi : "voilà, je n'avais jamais rien lu de l'auteur avant, mais je pense que je lirai "la mémoire des murs"... J'ai remarqué que je le répétais aussi en commentaires... Mais je ne l'avais pas encore fait, alors cette occasion qui se présentait arrivait vraiment à point (...)

Lire la suite de la chronique chez .

 

Ce trop court roman met en scène une femme “mûre”, rationnelle, peu imaginative, encore sous le choc de son divorce. Le personnage de Pascaline, tout d’abord froid et austère, assez proche de la vieille fille aigrie, va peu à peu se trouver pris au piège de ses sentiments refoulés, de sa sensibilité, et de son imagination qui va connaître un étrange essor. Perturbée par l’histoire de son appartement, elle va chercher à se rapprocher des victimes d’un tueur en série, en se rendant sur les lieux des crimes (...)

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 2.5/5 (2 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006