Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 
  Favoris  


     
      146 Contributeurs  

    28
    04
    2008

    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part - Anna Gavalda

    3 chroniques recensées

    Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
    , ,

     

    Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part,
    Anna Gavalda

    Disponible en poche
    Acheter Je voudrais que quelqu'un m'attende quelque part sur Amazon
     

    L'écriture est très contemporaine. Les mots, les expressions nous sont très familières. Familiers également les personnages de ces douze nouvelles qui pourraient être une de ces personnes que nous croisons dans la rue tous les jours et dont on ignore tout mais dont il nous plait d'imaginer l'existence. Les héros de ces nouvelles sont tantôt homme, tantot femme. Nous nous émouvons pour l'un : "Pendant des années", confession d'un homme marié regrettant un amour passé, nous sommes perturbés par un autre "Fait du jour"

     

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Quand j’ai vu que le roman “Ensemble, c’est tout” d’Anna Gavalda est adapté au cinéma, j’ai voulu d’abord le lire avant d’aller le voir sur grand écran. Comme je n’ai pas trouvé ce roman là, j’en ai pris deux autres d’elle, pour voir son style. De plus, on m’avait déjà conseillé de lire les oeuvres de Gavalda

     

    Lire la suite de la chronique chez .

     

    Un livre pour public féminin, ce qui du point de vue littéraire équivaut presque à « livre pour analphabète » dans la vision sexiste des choses. Anna Gavalda, une auteur connue et récompensée, mais que je n’avais jamais lu. Anna ( pas Gavalda, celle avec qui je vis. Oui je sais c'est compliqué ) achète ses livres pour diverses raisons, sauf pour les lires. Souvent c’est la couleur de la couverture, l’illustration, ou simplement comme dans ce cas précis le titre ( Je voudrais que quelqu’un m’attende quelque part ). Alors c’est moi qui les lis quand j’en ai le temps, et souvent je m’arrête en route, devant l’affligeante pauvreté ...

     

    Lire la suite de la chronique chez .


    Note : 4/5 (8 notes)


    Imprimer   0 commentaire Commenter  
    >>

    Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006