Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

18
10
2006

Enfermés dehors - Albert Dupontel

5 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , ,

 

Enfermés dehors, 
D'Albert Dupontel,

Avec A. Dupontel, C. Perron, N. Marie
Sortie en salle le 5 avril 2006
Parution en DVD le 15 novembre 2006

Acheter Enfermés dehors sur Amazon

 
Synopsis : Roland est un SDF qui assiste par hasard au suicide d'un policier. Grâce a l'uniforme de celui ci, il va faire de son mieux pour aider son prochain dont la jolie Marie qui a perdu la garde de sa fille Coquelicot.
Critique : Le voila enfin le troisième film d'Albert Dupontel après le cultissime Bernie et le moins reconnu mais excellent Le Créateur, il aura fallu en tout attendre huit ans avant que le réalisateur trouve le financement pour son nouveau scénario.

Première constatation le metteur en scène n'a rien perdu de sa folie et ce cartoon social, comme il l'a baptisé lui même, brille par son coté déjanté et complétement fou....

Lire la suite de la chronique chez .

 
Cartoon social. Albert Dupontel se met en scène dans un costume de SDF troqué rapidement par celui d'un policier trouvé dans la valise d'un gardien de la paix qui vient de se suicider. Première discrimination, celle de la Justice, puisqu'allant restituer ces effets au commissariat, il se fait dégager...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Roland est SDF. Un soir, il voit un homme se jeter d'un pont, laissant une valise dans laquelle il trouve tout l'équipement d'un policier. Chassé du commissariat où il venait signaler sa découverte, il repère la cantine et décide d'y revenir en uniforme. Il tombe sous le charme d'une ancienne hardeuse venue signaler le refus de ses beaux-parents de lui restituer sa fille, et décide de mener l'enquête...

Lire la suite de la chronique chez .

 
.. Au ciné avec Albert Dupontel cette fois... Le constat est simple : il est barge... mais très bon aussi, Comme le disait A., c'est un peu un conte à la Jeunet qui nous est proposé ici, un de ces moments irréels et vrai à la fois où sous l'apparente folie se cache des trésors de vérités que nous ne voulons plus toujours avoir à l'esprit où tout simplement que nous occultons d'une manière ou d'une autre...notamment sur les déshérités de la vie et les gens qui n'ont plus rien à part quelques refuges de bric et de broc aux confins de la ville entre néant et fin...La première scène de sauts dans les matelas est exceptionnelle...

Lire la suite de la chronique chez .

 
Dupontel est un type qui m'est plutôt sympathique pour des raisons que je n'explique pas vraiment, car ma connaissance de sa-vie-son-oeuvre ne m'est pas particulièrement familière. C'est un type que je croise en chemin, en quelque sorte. Il faut dire que l'animal est plutôt bon acteur dans un paysage cinématographique français trop pépère et incroyablement conservateur qui bien souvent, il faut le reconnaître même si ici on est assez dur avec les comédiens français, nivelle les interprètes par le bas, les exploitant en général à sens unique, sans nuance, et dans des films qui bien souvent ne sont que des formules vides et éculées ...

Lire la suite de la chronique chez .


Note : 3.5/5 (8 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006