Actuellement, il y a oeuvres. Pad de navigation Catégories
  
Ce site compile pour vous les avis de blogueurs passionnés.

  
Admin
  Commentaires  

Partenaires

 
marche au super de ViaBloga.

Design
 : Manta Ray

Sur une idée et avec l'énergie de Labosonic 
avec les talents de ses contributeurs.

 

16
06
2009

Dans la brume électrique - Bertrand Tavernier

13 chroniques recensées

Liste des chroniqueurs sur ce sujet :
, , , , , , , , , , , ,

 

Dans la brume électrique,

De

Avec T. Lee Jones, J. Goodman, P. Sarsgaard
Sortie le 15 Avril 2009
Dans la brume électrique - Bertrand Tavernier
.
 

Si son enquête s’enlise immanquablement dans la brume, on peut néanmoins accorder au détective Dave Robicheaux d’être un homme éclairé. Philosophe laconique du quotidien, c’est cet homme plutôt que cet enquêteur, sudiste intègre et bourru, qui recherche le meurtrier des jeunes prostituées aux seins tailladés. Immédiatement, et conformément au souci de Tavernier de déserter le terrain balisé du thriller américain, Dans la brume électrique apparaît beaucoup plus ample, plus dense, guidé avant tout par l’humanité du personnage ...
Lire la suite de la chronique du .
 

Le plus cinéphile de nos réalisateurs français (il est une encyclopédie à lui seul, jamais pédant ou donneur de leçon, un livre ouvert passionnant, passionné…) réalise son rêve américain, et il le réussit haut la main. Ce film sera placé très très haut dans mon palmarès 2009 tant il m’a procuré de bonheur et de sensations. C’est une réussite totale, un thriller haletant, filmé magistralement ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Dans la brume électrique est le dernier film où Tommy Lee Jones joue le rôle principal. Toutes ses dernières contributions s’étant révélées excellentes, ce film me donnait bien envie, mais le nom de Bertrand Tavernier sur l’affiche me faisait hésiter. Je sais à quel point les Français peuvent donner le pire d’eux-mêmes en singeant le cinéma américain. Avec ce nouveau film cependant, le réalisateur démontre, pour mon plus grand bonheur, que je me trompais. Dans la brume électrique est un excellent film, à ne rater sous aucun prétexte ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Réalisateur souvent acclamé, Bertrand Tavernier n'a pourtant rien produit d'exceptionnel depuis le début des années 80, fin de la période L'horloger de Saint-Paul / Le juge et l'assassin / Coup de torchon. Il s'est depuis enfermé dans une platitude que beaucoup ont pris pour du classicisme, traitant avec bien-pensance et démagogie un certain nombre de marronniers (c'est dur d'être un instit, c'est pénible d'être un flic, c'est chaud d'adopter un enfant) ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Un thriller fort efficace car porté un par la trame ciselée d’un orfèvre en ma matière, l’écrivain américain James Lee Burke, deux que Tommy Lee Jones prête ses traits, sa gueule marquée et usée au personnage principal le shérif adjoint Dave Robicheaux, trois que le lieu et son atmosphère diligente le tout. La Louisiane, son univers envoutant, mélange de marais alternant avec des clairières lumineuses telles celle où vit Dave, sa compagne et leur fille adoptive, dans ce sud étrange marquée par son vécu ...
Lire la suite de la chronique de .
 

En Louisiane, le shérif Dave Robicheaux enquête sur des crimes pervers de jeunes prostituées assassinées. En même temps, il s'intéresse à un autre meurtre, celui d'un jeune prisonnier noir torturé et tué en 1963, par un de ses gardiens racistes. On imagine que les deux meurtriers ne font qu'un. Robicheaux les recherche activement, sillonnant tout le pays en voiture, quitte à s'enfoncer dans le marais ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Comme nombre d’intellectuels de gauche français (et comme beaucoup de Français, plus généralement), Bertrand Tavernier entretient un rapport ambivalent avec les Etats-Unis : une critique acérée de la politique sociale et internationale américaine doublée d’une fascination pour sa culture. On connaît depuis des décennies sa connaissance encyclopédique et sa formidable capacité d’analyse du cinéma hollywoodien (particulièrement celui de l’âge d’or), mais son amour tout aussi passionné pour le blues, le jazz ou la littérature américaine n’est pas plus à démontrer ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Avec Dans la brume électrique, Bertrand Tavernier a réalisé deux de ses rêves. D’une part, porter sur grand écran un roman de James Lee Burke (1), l’un des meilleurs auteurs du polar américain. D’autre part, de pouvoir tourner de l’autre côté de l’Atlantique, en langue anglaise, avec une équipe locale et une star internationale, Tommy Lee Jones. Une aventure évidemment enthousiasmante pour le cinéaste français, qui a toujours été passionné de cinéma américain (2), mais aussi un éprouvant parcours du combattant ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Grand connaisseur du cinéma français, particulièrement celui des années 40, Bertrand Tavernier possède aussi une grande culture du cinéma américain, puisqu'il a notamment coécrit un dictionnaire de référence sur le cinéma US. C'est la deuxième fois qu'il tourne aux Etats-Unis, 25 ans après "Mississippi blues", le documentaire qu'il avait signé avec Robert Parrish. Cette connaissance du système hollywoodien ne l'a pas empêché de connaître le même sort que de nombreux réalisateurs européens dans sa collaboration avec les producteurs locaux, et "Dans la brume éléctrique" ne sort qu'en DVD aux Etats-Unis ...
Lire la suite de la chronique des .
 

Dans toute sa carrière le réalisateur Bertrand Tavernier a rendu hommage aux Etats Unis et à son cinéma a travers differents documentaires ou la présence dans ses films d'acteurs Américain. Dans La Brume Electrique lui permet pour la premiere fois d'aller tourner la bas avec un casting entierement américain. Ce long métrage est l'adaptation d'un roman de James Lee Burke intitulé Dans La Brume Electrique Avec Les Morts Confédérés ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Le dernier film vu à Paris, dimanche soir, au MK2 Bibliothèque, histoire de boucler la boucle... Une surprise, à la séance de 19h, la salle était quasiment pleine! J'attendais, ayant juste eu un avis de Marie pas très enthousiaste sur le film, et, donc, finalement ce fut plutôt une excellente surprise (j'avoue ne pas avoir lu le bouquin de James Lee Burke, au même beau titre énigmatique -en plus long, avec les morts confédérés- et de ne point avoir donc de point -justement- de comparaison) ...
Lire la suite de la chronique de .
 

On est des fans inconditionnels de Tommy Lee Jones. Espérons que cela n'aura pas trop aveuglé notre jugement sur cet excellent film de Bertrand Tavernier : Dans la brume électrique, un polar sur fond de bayou, en Louisiane. Une Louisiane qui panse ses plaies après Katrina ... et d'autres maux, moins "naturels", comme la Guerre de Sécession ou le racisme, comme la mafia ou le show-biz ...
Lire la suite de la chronique de .
 

Un scénario ultra prévisible mais une belle photographie qui donne un vrai charme à ce film ...
Lire la suite de la chronique d'.

Note : 4/5 (9 notes)


Imprimer   0 commentaire Commenter  
>>

Critico-blog cultive les différences de la blogosphère depuis 2006